pole4

Pôle de loisirs Lyon Confluence : cap sur le commerce de masse !

pole ()

Il ouvrira ses portes le 4 avril prochain. Sous une toiture raffinée, le pôle de loisirs abritera une centaine d'enseignes, alliant les commerces moyen de gamme (Carrefour, Go Sport, Zara, C&A) à des boutiques plus singulières (Bel Air, Muji, Aldo, Hollister).

20 000 personnes par jour. C'est l'affluence que prévoit Jean-Marie Tritant dans le nouveau "pôle de commerces et de loisirs" qui ouvrira ses portes au Confluent le 4 avril prochain. Le directeur général des centres commerciaux France d'Unibail-Rodamco, propriétaire et gérant du futur centre commercial*, en a dévoilé les contours lors de son passage à Lyon ce lundi.

pole2 ()

2,5 fois plus petit que la Part-Dieu

Cet équipement de 53 000 m2 est 2,5 fois plus petit que la Part-Dieu, mais couvre tout de même la taille de 2,5 terrains de foot par étage, sur trois niveaux. L'ensemble étant recouvert d'une gigantesque "toiture-ciel" de 2 hectares composée de coussins d'air transparents laissant pénétrer la lumière le jour et rétroéclairée la nuit. Une prouesse rendue possible par un matériau magique – l'éthylène tétrafluoroéthylène – à la fois souple et ultrarésistant, étanche, isolant au froid et ne jaunissant pas. "Nous avons voulu faire du Pôle un centre ouvert sur l'extérieur et dominé au dernier étage par de larges terrasses ouvertes sur ce nouveau quartier", indique l'architecte Jean-Paul Viguier.

La décoration intérieure évoque le yachting, Confluence oblige : hublots, portes de paquebot, manche à air… Les étages sont dénommés par "ponts". Trois sculptures ornent le centre : des îles végétales portées par un mur d'eau de 15 mètres, un arbres de 17 bulles, miniserres renfermant une végétation fournie, et un écran 3D de 120 mètres carrés simulant un orage dans une jungle tropicale.

pole3 ()

Plus d'une centaine d'enseignes commerciales ont d'ores et déjà investi le pôle, dont 75 % uniquement dédiées au commerce pur et dur, contre 25 % aux loisirs avec un cinéma multiplexe de 14 salles, un mur d'escalade de 20 mètres de haut, une salle de fitness, un ludopôle, des manèges, une fontaine, un jardin et une quinzaine de restaurants.

Les burgers Razowski, Apple Store et Muji

Concernant l'offre de restauration, les promoteurs du pôle ont privilégié les chaînes, à l'instar de Vapiano et sa cuisine italienne, McDonald's et sa junk-food, Hippopotamus et ses grillades, Sushi Shop et ses sushis. Le tout agrémenté de quelques concepts inédits, du moins en province, comme Razowski et ses burgers vertigineux qui font craquer les Parisiens. Bref, pas de quoi égayer la "capitale de la gastronomie"...

pole4 ()

Côté commerces, place aux gros. La locomotive n'est autre que Carrefour, qui, dans le classement des Best Retail Brands 2012 des marques qui ont le plus de valeur en France, accroche la pole position. La marque au losange inaugurera une nouvelle surface, sorte de mix entre Carrefour Planet et Carrefour Market, sur 4 000 mètres carrés. Déjà présents à la Part-Dieu, Go Sport, Zara, C&A, Decitre et Apple Store sont de la partie. Quelques nouveaux logos, dont certains exclusifs en France, débarquent pour l'occasion à Lyon : Do Gato Preto, Bel Air, Muji, Aldo, Kiko ou Hollister (marque appartenant à Abercrombie & Fitch).

Le complexe compte aussi un hôtel Novotel Next *** de 150 chambres. Et un accueil lounge mettant à disposition des clients des iPad signalant les événements.

* Le groupe Unibail-Rodamco est le 1er groupe européen coté du secteur de l'immobilier commercial. Il détient un portefeuille de 25,9 milliards d'euros. Soit 74 centres commerciaux, dont celui de la Part-Dieu, le 3e en nombre de "visiteurs" annuels.

-----------------

Repères

> 53 000 m2
> 3 niveaux
> 75 % de commerces
> 25 % de loisirs
> 1 centaine d'enseignes commerciales
> 1 grande surface de 4 000 m2
> 1 cinéma multiplexe (14 salles, 3400 fauteuils)
> 1 hôtel*** de 150 chambres
> 1 quinzaine de restaurants
> 1 500 places de parking
> 800 employés
> 300 millions d'euros de budget

Lire aussi : "Confluence : des navettes fluviales depuis St-Paul et Bellecour"

à lire également
La banque de France publie aujourd'hui sa dernière note de conjoncture "Tendances Régionales" pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le mouvement des gilets jaunes conduit les entreprises à la prudence pour la fin de l'année.
6 commentaires
  1. lyonnais - 28 février 2012

    Qu'est-ce qu'ils regardent ces gens là assis aux premières loges ? Les trains passés ?!

  2. Collombitude - 28 février 2012

    Tout ça pour vendre des produits 'Made in China'avec de fausses créations d'emplois

  3. lyonnais - 28 février 2012

    Est-ce vrai que le centre commercial est scindé en deux ???

  4. Sophie_Lyon - 29 février 2012

    Je crois que tout ça est has been; c'est une grave erreur qui prouve que nos décideurs n'ont pas saisi l'air du temps qui n'est justement plus du tout à la consommation de masse autant pour des raisons éthiques que politiques ou financières.

  5. lyonnais - 1 mars 2012

    Et, et, et, et un centre de... De prostitution à Lyon sur la Conf, on nous l'aurait caché ???En tout les cas dans les milieux hautement important de la ville ça ne voulait pas que ça ce sache, hélas c'est dit!!!

  6. MFF - 3 mars 2012

    J'ai bien peur que le projet initialement attractif ne revienne à créer un mixte de la Part-Dieu et des Minguettes ... entasser des commerces et des immeubles/tours en bout de la Presque Ile est une hérésie d'autant que les accès ne sont toujours pas résolus et ne le seront ni par des ponts-passerelles ni par T1....Empiler des habitants dans des tours n'est pas un projet urbain du 21ème siècle mais du siècle dernier dont les contribuables continuent de payer l'erreur !!! la seule justification que je vois à cette transformation du projet c'est soit le fric, soit de faire basculer le 2ème arrondissement à gauche : mais c'est un pari qui n'est pas gagné d'avance.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut