Maëlys de Araujo DR

Plus de 300 personnes ont assisté aux obsèques de Maëlis

Neuf mois après la mort de la fillette de 9 ans, plus de 300 personnes sont venues lui rendre hommage à la cérémonie à l'église lors de ses obsèques.

La douleur et la mémoire se sont emparées de la Tour-du-Pin, en Isère. Avant la cérémonie, des roses blanches ont été déposées sur le parvis de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption. Dans la commune, des commerçants avaient accroché des ballons blancs pour rendre hommage et partager la peine de la famille de Maëlis de Araujo. Neuf mois plus tôt à une vingtaine de kilomètres de là, la fillette disparaissait lors d'une soirée de mariage. Ce n'est qu'en février dernier que l'ex-militaire de 35 ans, Nordahl Lelandais, avouait avoir tué l'enfant "accidentellement".  Ouverte au public, la cérémonie s'est tenue face à plus de 300 personnes. À l'extérieur, un écran avait été installé pour permettre de suivre la cérémonie présidée par l'évêque de Grenoble. Les parents d'Arthur Noyer, le caporal que Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué étaient également présents, comme le père de la petite Fiona, tuée en Auvergne en mai 2013. Après des prises de paroles emplies d'émotion et de tristesse, l'inhumation aura lieu dans l'intimité familiale.

à lire également
La famille de l’ancien maire de Chimilin (Isère) tente de faire la lumière sur les abus de faiblesses dont Maurice Chimilin aurait été victime. Un couple d’anciens voisins a été jugé.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut