pollution illustration
©DR

Pic de pollution : pas de grandes annonces de la part de la métropole

Ce jeudi à 16h15, la métropole tenait une conférence de presse pour faire le point sur la situation liée au pic de pollution qui touche Lyon depuis le 30 novembre. Les participants sont revenus sur les différentes dispositions prises par les autorités.

Circulation alternée, grève TCL, gratuité des transports, les principaux sujets ont été évoqués lors de la conférence de presse tenue jeudi à 16h15 à l’hôtel de la métropole. Le vice-président en charge de l’action foncière, Roland Crimier, a rappelé les mesures prises par les autorités pour faire face au pic de pollution dont souffre l’agglomération depuis plus d’une semaine.

La circulation alternée est bien mise en place aujourd’hui. Seuls les véhicules dont la plaque d’immatriculation se termine par un chiffre impair ont le droit de circuler. Cette restriction sera prolongée dans les prochains jours en fonction des relevés de la pollution de l’air. Les utilisateurs bénéficient d’une heure de gratuité sur les services Velo’V et BlueLy. Par ailleurs Roland Crimier en a appelé à la responsabilité de tous, notamment les grévistes TCL, pour mettre fin le plus rapidement possible à cet épisode d’urgence sanitaire.

La gratuité dans les transports ? “Un faux débat”

Invité à réagir à une éventuelle gratuité dans les transports, Raymond Deschamps, directeur général du Sytral, syndicat mixte des transports en commun, a coupé court en qualifiant la question de “faux débat”. Plaidant pour une “égalité de traitement vis-à-vis des usagers ayant un abonnement”. Le responsable du Sytral a également souligné que la métropole investit un milliard d’euros dans les transports en commun, subventionnant ainsi le prix du ticket à hauteur de 70 %.

Interrogé sur l’opportunité de garantir un accès gratuit aux transports ce jeudi soir dans le cadre de la Fête des Lumières et non durant tout l’épisode de forte pollution, il a répondu qu’il ne “faut pas sombrer dans la sinistrose” soulignant l’apport économique non négligeable des célébrations. Roland Crimier n’a pas souhaité réagir aux critiques qui se multiplient sur le fait que la gratuité serait un argument électoral. Pour rappel, la seule fois qu’elle a été mise en place, la mesure précédait de 10 jours le premier tour des élections municipales de 2014.

La grève TCL se durcit vendredi

Alors que Raymond Deschamps se félicitait de la réduction du mouvement de grève hier soir, les syndicats annonçaient une reprise du mouvement dès aujourd’hui. Les métros et bus sont affectés, avec des ouvertures de lignes à partir de 7h et 8h et une diminution de la fréquence sur de nombreuses lignes. Il semble que cette journée sera cruciale, tant pour la Fête des Lumières que pour le pic de pollution.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut