LC 714 p. 58-59

Patrimoine : secrets et légendes de Lyon

De l’ombre des traboules aux souterrains les plus profonds, Lyon semble avoir été construite pour entretenir les mystères. Sa fondation en 43 avant Jésus-Christ par Lucius Munatius Plancus, ancien officier de César, en fait l’une des plus vieilles villes de France. 2 050 ans riches en événements, mais aussi en secrets et légendes.

Plus de deux mille ans après sa fondation, la ville n’a pas dévoilé tous ses mystères, pour certains d’ailleurs tombés dans l’oubli. À l’approche des Journées européennes du patrimoine des 15 et 16 septembre, Lyon Capitale-le mensuel en dévoile 100, à travers les siècles et les arrondissements. Ci après, la première de ces légendes et un petit test de vos connaissances historiques.

L’abbaye hantée

À la place du musée des Beaux-Arts de Lyon se dressait autrefois une abbaye. Saint-Pierre-les-Nonnains, fondée au XIe ou XIIe siècle, abritait des sœurs qui ne s’embarrassaient guère des règles de chasteté. Durant plusieurs années, le couvent prit même des allures de maison close. Loin de rester retranchées dans leur communauté, les nonnes participaient à la vie de la ville ; elles échappèrent au contrôle de l’archevêque en se plaçant sous l’autorité de Rome. Au XVIe siècle, leurs mœurs légères attirent les foudres de l’Église ainsi que d’Anne de Bretagne, épouse du roi Louis XII, mais les sœurs refusent de se plier aux recommandations. En 1516, les pécheresses sont expulsées.

Rapidement certaines reviennent, souhaitant être pardonnées. Mais Alice de Theizé, tentatrice accusée d’influencer les autres sœurs, meurt – selon la légende – dans d’atroces souffrances. Elle serait alors réapparue sous la forme d’un fantôme, possédant régulièrement son amante, la jeune Antoinette. Plusieurs témoignages évoquent des phénomènes paranormaux qui se multiplient et une tentative d’exorcisme. Mais les esprits maléfiques reviennent, jusqu’à ce que les pillages des protestants durant les guerres de religion et la reconstruction de la nouvelle abbaye au XVIIIe siècle les fassent définitivement disparaître. Aujourd’hui, à notre connaissance, seules les âmes des artistes hantent les murs du musée.

99 autres secrets et légendes sont à découvrir dans le dossier de Lyon Capitale-le mensuel de septembre. À moins que vous ne connaissiez déjà les 13 réponses du quizz ci-dessous…

Vrai ou faux ?

> 1. Ce bâtiment a pour surnom “forteresse du peuple”.

2. Les frères Gadagne ont fait construire l’immeuble qui abrite aujourd’hui le musée du même nom.

3. La gare Saint-Paul abrita de 1900 à 1937 un train pour les morts.

4. La statue de Louis XIV place Bellecour est dépourvue d’étriers, cause du suicide de son auteur. >

5. Le café de la Cloche tient son nom des nécessiteux accueillis par l’hôpital de la Charité (dont il ne reste que la tour, place Antonin-Poncet).

6. Le cyclope qui veille sur la cour de l’hôtel de ville a deux yeux de trop.

7. Huit des neuf muses ornent le balcon de l’opéra. Il manque Érato.

> 8. La fontaine Bartholdi ne figure pas le Rhône et ses aflluents mais la Garonne.

9. Les daims du parc de la Tête-d’Or ont 154 ans.

10. Gustave Eiffel a offert à Lyon une réplique de la tour construite à Paris pour l’Exposition universelle de 1889. >

> 11. La halle Tony-Garnier détient le record européen pour sa longueur.

12. Sur la fresque des Canuts (4e arrondissement), certains personnages grandissent au fil des années.

> 13. L’île Barbe tient son nom de sacrifices humains à l’époque des Romains.

-----------------------

Les réponses à ce quizz figurent toutes dans le dossier Patrimoine de Lyon Capitale-le mensuel n° 714, en vente en kiosques jusqu’au 27 septembre et dans notre boutique en ligne.

4 commentaires
  1. kenyanne - 11 septembre 2012

    1. VRAI 2. FAUX 3. VRAI 4. VRAI 5. FAUX c'est à cause du clocher de l'hopital de la charité 6. VRAI 7. VRAI pour les huits muses, mais FAUX pour celle qui manque c'est Uranie et pas Erato 8. VRAI 9. FAUX, ils sont les descendants des premiers daims introduits au parc il y a 154 ans 10. FAUX c'est seulement une rumeur 11. VRAI 12. VRAI 13. FAUX elle tient son nom de insula barbara qui signifie ile sauvage

  2. Florent Deligia - 11 septembre 2012

    Pour la question 4, la vérité pourrait vous surprendre.Toutes les réponses dans le dossier Patrimoine de Lyon Capitale-le mensuel n° 714.

  3. camphil - 11 septembre 2012

    Louis XIV étant déguisé en Jules César, les étriers n'étant pas inventés à l'époque, je pense que c'est une rumeur.

  4. Redaction - 17 septembre 2012

    Bravo pour vos contributions. Nous espérons que vous avez pu vérifier de visu ce week-end les réponses à ce quizz, grâce aux Journées du patrimoine. Mais, si vous n'avez pu visiter tous les sites, vous pouvez encore découvrir quelques-uns de leurs secrets dans le dossier du mensuel. Bonne lecture !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut