Permaculture à la Source Dorée (monts du Lyonnais) © Tim Douet
Permaculture à la Source Dorée (monts du Lyonnais) © Tim Douet

Opération fermes ouvertes autour de Lyon les 27 et 28 février prochains

Les 27 et 28 février prochain, des fermes autour de Lyon ouvriront leurs portes dans le cadre du premier salon national de l'agriculture paysanne, à l'initiative de la Confédération paysanne. Jusqu'au 7 mars, des débats sont également au programme en présence de personnalités politiques.

Une journée à la ferme près de Lyon, ça vous dit ? Du 27 février au 7 mars, la Confédération paysanne lance le premier salon national de l'agriculture paysanne. L'édition 2021 du Salon international de l'agriculture ayant été annulée à cause de l'épidémie de coronavirus, la Confédération a décidé de maintenir l'événement, sous une forme nationale déconcentrée, au plus près des consommateurs.

Fini le greenwashing

Pour la Confédération paysanne, cette annulation de l'édition 2021 du Salon international de l'agriculture de Paris n'est pas une si mauvaise nouvelle : "Ces dernières années, nous avons vu nos idées, convictions et actions détournées par des acteurs du profit. Le dernier Salon de l’Agriculture, en 2020, ne s’est pas gêné pour afficher des vaches dans des prés et marteler des slogans autour des « paniers paysans »… tout en laissant de plus en plus de place aux stands et aux publicités des grands groupes de l’agroalimentaire, de l’agroéquipement et de la grande distribution. Aussi, loin du marketing et du greenwashing omniprésents dans ce Salon « officiel », quelle meilleure vitrine que nos fermes et quel meilleur discours que nos pratiques ?" L'objectif de cette transposition nationale du salon de l'agriculture est donc de faire découvrir l'agriculture paysanne au plus près des habitants, de leur montrer la réalité du terrain et de pouvoir leur faire partager leur passion. "Notre objectif est de montrer ce que c’est que d’être paysan et paysanne aujourd’hui, ce que c’est que de faire de la relocalisation, explique Véronique Marchesseau, secrétaire générale de la Confédération paysanne. Il y a une réelle appétence autour de nous pour s’informer sur comment l’alimentation est produite aujourd’hui."

Les fermes ouvertes autour de Lyon

Près de 200 fermes ont répondu présentes pour cette première édition intitulée le "Salon à la ferme". Autour de Lyon, certaines ouvriront donc leurs portes aux curieux les 27 et 28 février prochain :

  • Le domaine de Prapin, 685 Route de Saint Laurent d'Agny 69440 Taluyers (terroir, petit marché local)
  • La ferme des Bourrettes, 1301, route de Saint Clément 69610 Haute-Rivoire (vaches, agroforesterie)
  • Chez Julien Merle et Nathalie Banes, impasse de la Tonnellerie 69620 Légny (vignerons)
  • La ferme du Bois Gonnay, 69175 Savigny (chèvres et vigneron)
  • Aux saveurs sauvages, 445 route de la Charles 69170 Les Sauvages (petits fruits et herbes aromatiques)
  • La ferme de Fondebrume, Lieu dit La Charles 69170 Les Sauvages (chèvres)
  • La ferme de la Girodière, 01328 Romans (chèvres)
  • La ferme de Montepin, 01380 Bâgé-Dommartin
  • Le domaine Pellerin, Lieu-dit Perrozan, 01150 Saint-Sorlin-en-Bugey (viticulture)

Plus d'informations, carte des fermes, horaires, contacts et modalités d'inscription aux visites des fermes ici.

Emmanuel Macron invité dans les Monts du Lyonnais

Des débats sont prévus dans plusieurs fermes, aux quatre coins de la France, en présence de personnalités issues du monde agricole mais aussi d'élus. Le premier jour du salon, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, est invitée en Ardèche pour discuter des préparations naturelles peu préoccupantes, ces alternatives aux produits phytosanitaires. Le 5 mars, l'invitation a été adressée au ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, pour participer à un événement à Montoison, dans la Drôme, autour de la justice de proximité via le tribunal paritaire des baux ruraux. Le même jour, à Feyrolettes (Cantal), il a été proposé à la secrétaire d'Etat à la biodiversité, Bérangère Abba, de discuter des enjeux climatiques avec le député européen Pierre Larrouturou. Quant au président de la République, Emmanuel Macron, il a reçu une invitation à se rendre dans une fromagerie bio des Monts du Lyonnais pour discuter du projet de relocalisation présenté par le collectif Altermonts, à Saint-Denis-sur-Coise, dans la Loire.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut