Falstaff, spectacle créé au Festival d’Aix-en- Provence en juillet 2021 © Monika Rittershaus

Opéra de Lyon : Falstaff, le testament bouffon de Verdi

Du 9 au 23 octobre, l’Opéra de Lyon propose le chef d'œuvre comique de Verdi, Falstaff, inspiré par le personnage de Shakespeare.

Dernier opéra d’un Giuseppe Verdi, âgé de 80 ans, aux prises avec ses velléités de composer une œuvre comique, Falstaff est la preuve par le fait de la capacité du compositeur à transcender le genre, en particulier sur le plan musical.

Le spectacle a été créé au Festival d’Aix-en-Provence en juillet 2021 © Monika Rittershaus

En quête d’un sujet “bouffon”, Verdi songe au Don Quichotte de Cervantes, à des pièces de Molière ou Labiche avant de jeter (à nouveau) son dévolu sur Shakespeare, confiant à Arrigo Boito l’écriture du livret inspiré de deux pièces du dramaturge anglais.

Criblé de dettes, Falstaff nourrit le projet de séduire de riches commères, n’hésitant pas à courir plusieurs lièvres à la fois. Pris à son propre jeu, il devient le dindon de la farce en tombant dans le piège tendu par ses “proies”. Tel est pris qui croyait prendre, et pourtant : le héros ridicule n’en ressort que plus attendrissant.

Le jeune chef d'orchestre italien Daniele Rustoni © Kevin Buy

C’est Daniele Rustioni qui dirigera l’orchestre de l’Opéra dans une partition que beaucoup considèrent comme un aboutissement chez Verdi, tant sur le plan de sa modernité que par la perfection des orchestrations.


Falstaff – Du 9 au 23 octobre à l’opéra de Lyon – www.opera-lyon.com


 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut