Heat, le site des Open airs à la Confluence. (Crédit Gaetan Clement)

Nuits Sonores à Lyon : une programmation qui valorise la scène lyonnaise

Annulé en 2020, le festival de musique Nuits Sonores revient à Lyon cet été, du 20 au 25 juillet, sous une forme inédite. Pour s’adapter aux contraintes sanitaires, les organisateurs ont pensé une édition où pour assister aux concerts il faudra être assis. Ce jeudi, ils dévoilent la programmation de leur festival auquel le public pourra assister sur présentation d’un pass sanitaire.

À l’instar d’autres festivals de la région, Nuits de Fourvière ou encore Jazz à Vienne, les Nuits Sonores feront leur grand retour à Lyon du 20 au 25 juillet, la billetterie ouvrira ses portes le 28 mai. Pour répondre aux mesures sanitaires, les organisateurs ont dû se creuser la tête pour proposer une édition hors série, qui ne soit pas un festival au rabais. « C’est l’occasion pour nous de proposer une scénographie et une proposition artistique différentes. On raconte une autre histoire de Nuits Sonores, qui est là depuis le début avec des groupes de rock engagés et underground. Pour l’instant sur les soirées à Fagor il n’y a aucun DJ », nous expliquait mardi, lors d’un entretien pour Lyon Capitale, le directeur artistique de Nuits Sonores, Pierre-Marie Oullion. 

Des concerts assis

Alors, oui, la fête sera sûrement un peu différente cette année, puisque dans les conditions actuelles la participation aux concerts se fera de manière assise. Mais pour Pierre-Marie Oullion « c’est l’occasion pour [les Nuits Sonores] de montrer que l’on peut aussi faire un festival sans danser. Il ne s’agit pas de faire la fête à moitié, on sera sur une autre expérience et pas forcément moins festive du fait de la position du spectateur ». 


"On a essayé de faire une programmation la plus paritaire possible et je pense que l’on a atteint des statistiques que l’on n’avait jamais atteintes auparavant."

Pierre-Marie Oullion, directeur artistique des Nuits Sonores


Lors des cinq "Nuits" au programme de cette édition 2021, le public aura ainsi le choix entre une scène « construite sous la forme d’un cinéma à 360° dédié aux performances audiovisuelles » et un espace consacré aux « lives », qui accueillera des groupes ou des artistes comme Sebastien Tellier ou Jeff Mills. En journée, lors d’open airs, qui se dérouleront sur le site Heat, un Food hall installé à la Confluence, les festivaliers pourront accéder gratuitement à des concerts qui devraient réunir une cinquantaine de DJ, dont de nombreux artistes locaux. « Si l’on reste dans les conditions actuelles il s’agira plus de sessions d’écoute, mais si on peut passer en débout, ce qui semble potentiellement jouable à partir de début juillet, peut-être qu’on aura une chance d’être sur quelque chose de plus dance floor », détail Pierre-Marie Oullion, qui a bon espoir que la situation sanitaire évolue. 

Le site des anciennes usines Fagor accueillera les soirées de cette édition 2021. (Crédit Brice Robert)

Une programmation en "circuit court"

Lors dès six journées prévues les DJ locaux auront la part belle, puisqu’ils représenteront  près de 50 % de la programmation, un moyen pour le festival d’aider à relancer la scène musicale locale, après des mois difficiles. « En tant que festival, qui est là depuis presque 20 ans, c’est aussi notre rôle de les mettre à l’honneur et de leur remettre le pied à l’étrier pour cette demi-réouverture », explique Pierre-Marie Oullion.  

et plus paritaire

Cette édition doit aussi faire évoluer le festival Nuits Sonores, notamment en ce qui concerne la parité « qui était un peu désastreuse dans notre secteur », reconnaît le directeur artistique du festival. Il se félicite donc que la programmation de cette édition 2021 face bouger les lignes, « on a essayé de faire une programmation la plus paritaire possible et je pense que l’on a atteint des statistiques que l’on n’avait jamais atteintes auparavant ».

La programmation 

Les soirées aux usines Fagor : du mardi 20 au samedi 24 (payant)

  • Soirée 1 : The Paradox Jeff Mills & Jean-Phi Dary (live), Max Cooper, Tryphème ou encore Gin Tonic Orchestra (live).
  • Soirée 2 : Organizatsiya (live), High Tone x Av Exciters, Flore & WSK ou encore Chloé & Vassilena Serafimova (live)
  • Soirée 3 : Sébastien Tellier (live), Félicia Atkinson (live), Shlømo ou encore ‘Zone w / O People’.
  • Soirée 4 : Awory & Twani (live), Muqata’a & Malo Lacroix ou encore UVB76.
  • Soirée 5 : Pantha du prince (live), Fulu Miziki (live) ou encore Ttristana & Iliyazel.

Toute la programmation des soirées est à retrouver sur le site de Nuits Sonores. De 18 heures à minuit aux anciennes usines Fagor-Brandt, 65 rue Challemel-Lacour (Lyon e). 30 € plein tarif, 25 € tarif réduit (disponible à partir du 3 juin à la billetterie.

Les Open airs au Heat à la Confluence : du mardi 20 au dimanche 25 (gratuit)

  • Open air 1 : Camille (Dj set), Pablo Valentino & Bolly cat (Dj set), Dj Mendi (Dj set) ou encore Mettani (live).
  • Open air 2 : Random item (Dj set), Saku Sahara, Clarence (Dj set) ou encore (Warzou B2B Mush (Dj set).
  • Open air 3 : Ma Gda (Dj set), Mahiane (Dj set), Ramses (Dj set) ou encore Nikky.
  • Open air 4 : Stakhan, Sounds of la cave (Dj set), Dj Linda (Dj set), ou encore Hyas B2B Maelita. 
  • Open air 5 : Sacha Mambo, Wayatt, Isa ou encore My Sword (Dj set). 
  • Closing day : Salma Rosa (Dj set), Mensonges (Dj set), Alex Autajon (Dj set) ou encore Lumbago (Dj set).

Toute la programmation des open airs est à retrouver sur le site de Nuits Sonores. De 16 heures à 1 heure au Heat, 70-71 quai Perrache (Lyon 2e) et de midi à 23 heures pour le Closing Day le 25 juillet. Événements gratuits. 

Lire aussi : Nuits Sonores à Lyon : “On peut aussi faire un festival sans danser”

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut