Naissances exceptionnelles au parc de la Tête d'Or

Trois oisillons d'amazones d'Equateur sont nés au zoo de Lyon. Une naissance rare et exceptionnelle puisque l'animal est en danger d'extinction. On ne compte plus que 600 individus à l'état sauvage.

Carnet rose et événement exceptionnel à la Tête d'Or. Le parc zoologique de Lyon a eu la chance de voir éclore trois œufs d'Amazones d'Equateur, il y a quelques semaines de cela. Une naissance suivie de près puisque l'amazone d'Equateur est inscrite parmi les animaux en danger de la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature. On estime que la population d'amazones d'Equateur sauvage ne dépasse pas les 600 individus.

Parmi les 18 institutions membres de l'association européenne des zoos et aquariums qui participent au programme d'élevage européen, le zoo de Lyon est le seul à enregistrer une naissance cette année. Une naissance triple qui permet d’accroître d'un seul coup de 5 % la population d'amazones d'Equateur présentes dans les parcs européens (soit 58 individus).

Après avoir été alimentés par leurs parents pendant plus d'un mois, les oisillons affinent désormais leur technique de vol. D'ici une semaine, ils seront certainement guidés par leurs parents vers la volière extérieure, d'où ils seront visibles du public.

Les deux parents, arrivés d'Espagne début 2014 et d'Angleterre en mars dernier, sont âgés de trois ans. La précocité de ces naissances apparaît donc comme un signe très encourageant pour la capacité de ce couple à participer au développement de leur espèce.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut