@MaxPPP
Article payant

Municipales à Lyon : les écologistes vraiment autonomes ? Jusqu’à quand ?

Grégory Doucet, le candidat désigné par les militants écologistes, est revenu, pendant la campagne interne sur ses désirs de grande alliance de la gauche lyonnaise. Au premier tour, il devrait conduire une liste autonome. Il ferme en revanche la porte à une alliance avec Gérard Collomb.

Depuis son succès aux européennes, Europe Écologie-Les Verts déboussole ses partenaires politiques habituels. Yannick Jadot, le patron des écologistes qui avait rallié en 2017 la candidature de Benoît Hamon, a basculé sur une ligne "ni de gauche ni de droite". En septembre, lors de son passage à Lyon, il a maintenu ce nouveau cap alors que l’écrasante majorité des élus de son parti, et notamment dans la métropole, ont décroché leurs mandats dans le périmètre d’alliance de feu la gauche plurielle. Son rappel de la nouvelle doxa écologique n’était pas anodin. Sur les trois candidats qui revendiquaient l’investiture des signataires de l’appel Changer Lyon et d’EÉLV, Grégory Doucet avait initié un rapprochement sur sa gauche en étant l’un des premiers signataires du mouvement Z qui prône pour une liste d’union dès le premier tour.

Il vous reste 76 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut