Monstrueuses caricatures

Pour l'ancienne Premier Ministre, élire une une femme est en soi "un choix de société".

On a fait des caricatures violentes sur moi, ça pose un très gros problème de démocratie. Ce n'est pas pour rien qu'il n'y a pas de femmes élue en France, seulement 13 % à l'Assemblée. En Europe, seule la Grèce fait pire. Cette pratique de taper sur les femmes quand elles ont des responsabilités dans la politique ou les entreprises, c'est monstrueux !

Corsetage
En Norvège, ils viennent de voter une loi pour qu'il y ait au moins 40 % de femmes dans les conseils d'administration. En France il y a eu une tentative pour qu'il y en ait 20 %. Le conseil Constitutionnel a dit que c'était anticonstitutionnel. Il suffirait de changer la Constitution ! Ce corsetage, cette rigidité qu'on retrouve dans toute la société est tout à fait dommageable.
Elire une femme, c'est un choix de société.

Grosse tête et tapis rouge
Dans les pays étrangers où une femme dirige, il y a une vision différente. Elles sont moins sensibles aux signes extérieurs du pouvoir, les motards, les tapis rouges, etc. Elles ont une éthique du résultat. Elles s'occupent des problèmes concrets. Elles n'ont pas la grosse tête. Oui, en soi, ça peut remettre la France debout.

Lire aussi "Histoires françaises". Par Edith Cresson. Editions du Rocher.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut