Bruno Bernard, le nouveau président vert de la Métropole multiplie les gages à l’égard du tissu économique © Antoine Merlet

Métropole de Lyon : la droite dénonce les conflits d’intérêts de Bruno Bernard

La polémique autour de l’élection à la tête de Grand Lyon Habitat de l’oncle de Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon depuis juillet 2020, vient de connaître un rebondissement. Dominique Nachury, conseillère métropolitaine LR, a déposé un recours au tribunal administratif et dénonce “un conflit d’intérêts qui fragilise la métropole”.

C’en est fini du round d’observation. Le groupe Les Républicains de la métropole de Lyon vient d’entamer réellement son mandat d’opposant. Dominique Nachury, conseillère métropolitaine LR lyonnaise, a déposé un recours au tribunal administratif concernant la désignation par la métropole de Lyon de François Thévenieau comme représentant de la collectivité au conseil de Grand Lyon Habitat. Dans la foulée, il a été élu président de cet office HLM. Comme l’avait révélé Le Progrès à l’époque, François Thévenieau est l’oncle de Bruno Bernard. “Nous avons entamé devant le tribunal administratif de Lyon une action sur la délibération présentée par Bruno Bernard qui mettait une personne avec qui il a un lien de parenté dans la liste des élus représentants la métropole au sein du conseil d’administration de Grand Lyon Habitat. Ce n’est pas un recours contre des personnes ou jugements sur leurs compétences. Mais cette décision fragilise la position de la métropole, car elle peut faire apparaître des conflits d’intérêts en raison de leurs liens familiaux. Il y a de nombreux liens financiers entre la métropole et Grand Lyon Habitat”, pointe Dominique Nachury. L’élue LR pointe aussi le manque de transparence de Bruno Bernard sur les liens familiaux qui l’unissent à François Thévenieau : “au moment du vote, nous ne le savions pas”. “Si l’information avait été donnée aux présidents de groupe même de manière officieuse, je pense que ce serait mieux passé”, explique un élu centriste. “François Thévenieau a rédigé le volet logement du programme de Bruno Bernard. Il a exercé des fonctions dans le monde HLM. Il a les compétences et il est conseiller métropolitain”, essayait-on de désamorcer dans l’entourage de Bruno Bernard en septembre. Un vice-président évoquait lui “une maladresse”. Sollicitée la métropole de Lyon n’a pas souhaité réagir au recours intenté par Dominique Nachury.

Signalement au procureur

Elle prend aujourd’hui une tout autre ampleur. Pour étayer sa plainte au tribunal administratif, Dominique Nachury pointe une autre délibération : 396 000 euros de subvention accordée par la métropole à Alynéa une association qui promeut l’inclusion sociale par le logement présidé par François Thévenieau. “C’est bien la preuve que cette situation fragilise la métropole. Cette situation n’est pas saine dans la durée. Bruno Bernard aurait dû se déporter au moment du vote. C’est ce que l’on fait quand nous sommes partie prenante dans une association ou un organisme qui est concerné par le vote”, appuie Dominique Nachury. François Thévenieau n’étant pas membre de la commission permanente de la métropole de Lyon n’a par conséquent pas pris part au vote. “Alynéa est une association avec laquelle la métropole travaille depuis longtemps. Lors des précédents mandats, nous leur avons déjà attribué des subventions. Normalement, le service des assemblées vous avertit qu’il ne faut pas prendre par au vote, qu'il faut se deporter si la délibération porte sur une association ou un organisme dans lequel on siège. Cela arrive souvent. Je pense qu’ils n’ont pas vu le problème”, nuance un ancien vice-président qui siège aujourd’hui dans l’opposition. Les Républicains, par l’intermédiaire de Dominique Nachury, n’ont, eux, pas souhaité leur apporter ce bénéfice du doute. La plainte déposée auprès du tribunal administratif a été doublée d’un courrier au procureur de la République de Lyon. “En tant qu’élus, nous avons l’obligation de signaler quand nous avons connaissance de quelque chose qui peut être illégal”, souligne Dominique Nachury. Le lien de parenté entre Bruno Bernard et le président de l’office HLM pourrait bien être le premier sparadrap du capitaine Haddock de ce mandat.

 

3 commentaires
  1. vive_la_monnaie - jeu 26 Nov 20 à 15 h 27

    Changer de système qu’ils disaient haha.
    Avec les verts, retour de la France du copinage, balkany, tapie & co 😀

    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 26 Nov 20 à 17 h 59

      Il est "économiquement compatible", donc... Je ne pense pas que B. Bernard soit des verts qui veulent "changer le système !" 😀

      Le réel respect des humains et de l'environnement ne peut se faire que dans une civilisation de l'accès, pas dans une société basée sur la guerre commerciale.

  2. noisette - jeu 26 Nov 20 à 22 h 04

    Il n y a pas de contrôle le externe de tout cela ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut