Piétonnisation de Lyon

Métropole de Lyon : de l'urbanisme tactique pour les déplacements à pied ou à vélo

La métropole de Lyon annonce la mise en place d'une stratégie "d'urbanisme tactique" pour améliorer rapidement les déplacements des cyclistes et piétons lors du déconfinement. 

Comment améliorer rapidement les déplacements des cyclistes et piétons lors du déconfinement, tout en gardant à l'esprit qu'il faudra maintenir des distances sociales et que les transports en commun pourraient être boudés un temps ? L'une des solutions est l'urbanisme tactique, une stratégie d'aménagement urbain visant à un rapide rééquilibrage de l'espace public. Plusieurs grandes métropoles se sont penchées sur la question dans le monde entier, à l'image de Berlin ou Boston, qui ont choisi de mettre en place des pistes cyclables temporaires (lire notre article ici pour comprendre cette tendance).

Mais l'urbanisme tactique ne doit pas s'arrêter à la seule pratique du vélo, bien au contraire, elle doit également englober les piétons et modes doux. C'est l'approche qu'a choisie la métropole de Lyon "en lien avec les maires des communes et les associations", selon ses propres mots.

"Repenser nos villes"

Ainsi, pour accompagner le déconfinement, la métropole procède actuellement à une cartographie des zones prioritaires pour mettre en place "de nouveaux axes cyclables directs, sécurisés, rapides et des espaces piétons intelligemment révisés garantiront un nouveau partage de l’espace public. Repenser nos villes, nos vies de demain, commence aujourd’hui", selon le président David Kimelfeld.

Cet urbanisme tactique arrive dans un contexte marqué par "l’impérieuse nécessité d’assurer pour tous, à la sortie de cette phase de confinement, un contexte social évitant au maximum tout risque sanitaire que représenteraient de trop grandes concentrations de population, comme par exemple dans les transports en commun, mais également en favorisant le confort et la sécurité dans une utilisation encore plus importante du vélo, des trottinettes, ou de la marche à pied", précise le président. 

Ces prochains jours, plusieurs pistes de travail seront étudiées "afin de proposer dès le 11 mai des aménagements en faveur de l’usage du vélo ou des trottinettes, mais également des piétons. Ces aménagements auront pour objectifs d’offrir des usages alternatifs, sur des axes directs, plus confortables et sécurisés, tout en préservant la distanciation sociale suffisante pour contrer une éventuelle contagion.
La question des déplacements sera également traitée par la Métropole de Lyon et les personnalités mobilisées au sein du Comité Métropolitain de Relance",

"Déplacements, logement, urbanisme, approvisionnement alimentaire, localisation des productions stratégiques, solidarité seront autant de réflexions à mener pour penser la Métropole d’après", conclut David Kimelfeld. 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut