Bruno Bernard, la tête de liste écologiste.

Métropole de Lyon : Bruno Bernard refuse les panneaux numériques de publicité

Le président écologiste de la métropole de Lyon a signifié ce jeudi son souhait d’interdire les panneaux numériques dans l’agglomération, ces écrans vidéo pour afficher de la publicité.

Premier acte fort de sa jeune présidence, Bruno Bernard a annoncé ce jeudi qu'il n’était pas favorables aux panneaux numériques présents sur le domaine public. "Il n’y aura pas de panneaux vidéo", a-t-il confié, "Nous allons étudier ce dossier en terme de légalité, mais on restera dans l’esprit de la loi".

Les premiers concernés sont ceux qui aurait pu être installés par JCDecaux dans les abribus et panneaux d'affichage de la ville. Pour rappel, l'ancien président David Kimelfeld avait fait le choix de renoncer à adosser les Velo'v électriques à l'autorisation de ces panneaux numérique, et donc à faire assumer le coût du service par la collectivité.

Pour ceux présents dans le métro et installés par Clear Channel, Bruno Bernard s’est également dit favorable à leur suppression à la fin du contrat.

Bruno Bernard veut lui aller plus loin en s'attaquant aussi à certains panneaux de publicités illégaux déjà installés dans la métropole (trop grands, sans autorisations...).

Quant aux panneaux classiques, le contrat avec JCDecaux n'est pas encore arrivé à son terme, mais le nouveau président du Grand Lyon assure déjà qu'il souhaite réduire le nombre de lieux d'affichage, interdire les publicités devant les écoles et réduire la taille des panneaux.

Concerant les immenses bâches publicitaires présentes sur les échafaudages, il s'est également prononcé pour leur interdiction lorsque cela était possible (ce qui n’est pas le cas pour les monuments historiques pour l’instant).

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut