Les squatteurs logeaient notamment dans les anciens logements de fonction de l’école Georges Brassens. @Jeanne Le Bihan

Métropole de Lyon : À Feyzin, un squat en cours d’évacuation

Depuis 7 h 45, ce jeudi matin, plusieurs camions de CRS ont été déployés sur la commune de Feyzin pour procéder à l'évacuation de l'ancienne école Georges Brassens, où s'était installé un squat.

Soixante-cinq personnes sont en train d’être évacuées d’un squat situé 9 rue Jean Bouin, à Feyzin, au sud de la Métropole de Lyon. Les forces de l’ordre ont mené l’opération avec l’aide d’une quinzaine de camions de CRS pour procéder à l’évacuation des personnes occupant ce site désaffecté depuis 2020.

Très peu de solutions d’hébergement proposées

L’opération s’inscrit dans le Plan de résorption des bidonvilles et a été réalisée sous la coordination de la préfecture du Rhône. Plusieurs membres d’associations soutenant les familles se sont, eux aussi, rendus sur place pour aider les personnes expulsées. Selon la CALLE (Coordination d'Actions pour le Logement à Lyon et environ), très peu de solutions d’hébergement ont été proposées pour le moment. 

Edit 11 heures 30 : La préfecture indique également que cet ensemble immobilier, propriété de la société Total Énergie, était occupé illégalement. Pour que cette évacuation se déroule dans les meilleures conditions, un diagnostic social de l’ensemble des ménages installés sur ce site a été réalisé, dans le but d’identifier les situations et vulnérabilités individuelles des 65 personnes présentes. " Au total, 48 personnes dont 21 mineurs ont été mises à l’abri dans un centre d’hébergement d’urgence géré par l’Armée du Salut ; 3 personnes vont être hébergées dans le cadre du dispositif d’aide au retour volontaire, et 14 personnes ont refusé la proposition de mise à l’abri dans le cadre du dispositif d’aide au retour volontaire", précise la préfecture dans un communiqué.

Au début du mois d'août, Lyon Capitale s'était rendu sur place pour rencontrer les habitants de ce squat. Lesquels avaient préalablement reçu le commandement de quitter le site sous 24 heures. Un reportage à lire ici : Métropole de Lyon : Au squat de Feyzin, la menace de l'expulsion, reportage

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut