Entrée de l’université Lyon 3. @WilliamPham

Lyon : une rentrée à coût élevé pour les étudiants

D'après une enquête parue lundi 16 août, la rentrée coûtera en moyenne 1,32 % plus cher en 2021 aux étudiants. En cause, l'augmentation des prix de l'immobilier, des produits du quotidien, des abonnements téléphoniques et internet ou encore le renouvellement des masques. À Lyon, le coût de la rentrée a plutôt tendance à baisser légèrement même s'il reste encore très élevé, en atteignant 2 410 euros, et au-dessus de la moyenne nationale.

La Fage, fédération des associations générales étudiantes, a publié pour la deuxième année consécutive une enquête indicative sur le coût de la rentrée étudiante. Commandée à l'institut de sondages Ipsos, l'étude met en avant la hausse de certaines dépenses pour des jeunes précarisés par la crise sanitaire.

En dehors de l'Île-de-France, le coût moyen pour un étudiant à l'université qui ne vit plus chez ses parents est de 2 275 euros. À Lyon, il est évalué à 2 410 euros par l’association Gaelis (Groupement des associations et élus étudiants de Lyon, indépendant et solidaire), en baisse de 2,43 % par rapport à 2020. Ce calcul comprend toutes les dépenses nécessaires à la rentrée dans l'enseignement supérieur : le loyer, l'alimentation, les transports en commun, mais aussi l'achat de masques chirurgicaux dans le cadre de la crise sanitaire, l'abonnement téléphonique et l'ensemble des frais de scolarité.

Les frais liés au Covid-19 baissent

Cette moyenne permet de rendre compte de l'augmentation des prix pour les étudiants, dont les activités salariales ont été fortement touchées depuis le début de la pandémie. L'association à l'origine du sondage national dénonce une trop grande fragilité de la situation des jeunes et recommande entre autres l'encadrement des loyers, la refonte des bourses, une allocation étudiante pour la rentrée.

La rentrée 2021 est, comme l'année précédente, particulière, puisque s'ajoute aux frais du quotidien le coût des masques, dont le port reste obligatoire à l'université. Il est estimé à une trentaine d'euros en France, soit la moitié du prix d'une assurance logement, ou un tiers de celui de la contribution annuelle obligatoire à la vie étudiante (CVEC). Entre Rhône et Saône, les frais liés au Covid-19 seraient de 25,50 euros selon Gaelis, qui souligne une baisse de 68,42 % par rapport à la rentrée dernière où ils étaient de l'ordre de 80 euros.


"En 2021, le logement représentera une fois de plus près de 50 % des frais de vie courante d’un étudiant." La Fédération des associations générales étudiantes (Fage)


La moitié des frais de vie courante pour le logement

"En 2021, le logement représentera une fois de plus près de 50 % des frais de vie courante d’un étudiant. Il est urgent qu’une politique de logement efficiente et prenant véritablement en compte les besoins des étudiants soit instaurée", réclame la Fage. Le marché immobilier, très tendu à Lyon depuis quelques années, est marqué par une augmentation du prix des locations. Les logements pris en considération dans l'étude sont des studios de moins de 20 m2 et des deux-pièces de moins de 30m 2.

Hors Île-de-France, le coût du loyer moyen pour les étudiants augmente de près de 2 % en un an. Néanmoins, à Lyon il enregistre une baisse de 3 % par rapport à 2020 et se stabilise à 618,83 euros, selon l'association Gaelis. Une somme qui représente toujours près de la moitié des frais de vie courante, que sont le loyer, les repas, un abonnement téléphonique et internet, les transports, les loisirs, l'alimentation et produits du quotidien et les masques. Une somme importante à débourser mensuellement, quand le travail étudiant est en général précaire, et difficile à trouver depuis 2020 et le début de la crise sanitaire.

Le prix des transports en commun baisse à Lyon

Contrairement à la région parisienne, le coût des transports entre le domicile et l'établissement d'enseignement supérieur baisse sur le reste du territoire. D'après le sondage Fage-Ipsos, il est fixé aux alentours de 100 euros et perd donc 1 %. Les tarifs pris en compte sont ceux des abonnements étudiants, ajoutés aux dépenses moyennes pour rejoindre le domicile familial, dont la distance est, d'après l'Insee, de 14 kilomètres en moyenne.

C'est le cas à Lyon, où la seule exception à l'augmentation du prix des transports TCL à la rentrée 2021 est à mettre au compte de l'abonnement 18-25 ans. Ce dernier passe de 32,50 euros lors de l'année 2020-2021 à 25 euros en 2021-2022. Pour les étudiants boursiers ou bénéficiaires de l'aide d'urgence du Crous, il chute même à 10 euros, une mesure votée en mai dernier par la Sytral.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut