La future place Hevrin Khalaf, à l’angle de la rue de Marseille et de la rue Salomon Reinach – Google street view

Lyon : une place du quartier de la Guillotière portera le nom de la militante kurde assassinée Hevrin Khalaf

Le conseil municipal de Lyon a voté ce jeudi à l'unanimité la dénomination de la future place du quartier de la Guillotière "Hevrin Khalaf", du nom de la militante féministe kurde sauvagement assassinée en Syrie en 2019.

Proposé par l'adjointe à la solidarité internationale Sonia Zdorovtzoff, appuyée par la maire du 7e Fanny Dubot, la place jusqu'alors sans nom, à l'angle de la rue Salomon Reinach et de celle de Marseille dans le quartier de la Guillotière, se prénommera désormais "place Hevrin Khalaf".  L'initiative s'inscrit dans un réaménagement plus général du quartier de la Guillotière.

La décision a été votée à l'unanimité lors du conseil municipal de Lyon mené par Grégory Doucet ce jeudi 8 juillet.

L'adjointe chargée de la solidarité internationale a souligné dans un tweet qu' "à travers cet hommage, la mairie du 7e arrondissement et la ville de Lyon souhaitent aussi saluer l'implication du peuple kurde dans la lutte contre le groupe armé "Etat islamique" ou célébrer toutes celles et ceux œuvrant pour la paix et la démocratie en Syrie".

Le groupe "Amitiés Kurdes Lyon et Rhône-Alpes", partenaire de ce projet, a également salué cette décision, rappelant qu'il s'agit de la première fois qu'une place est inaugurée au nom de la militante. "Les militants d'Amitiés kurdes Lyon sont honorés et fiers d'accompagner cet évènement. [...] Une voix kurde pour les femmes et la paix au Moyen-Orient s'est éteinte, mais ici et là-bas nous poursuivons son chemin".

Hevrin Khalaf, pacifiste et féministe

Hevrin Khalaf est née en Syrie en 1984. Elle n'avait que 34 ans lors de son assassinat le 12 octobre 2019 par des miliciens pro-Turcs.

Diplômée de l'Université d'Alep en ingénierie civile, elle entre rapidement en politique et s'engage pour la cause kurde, contre le régime de Bachar El-Assad et l'Etat Islamique. Prônant la paix et l'égalité homme-femme, elle était membre de la direction du Conseil démocratique syrien et secrétaire générale du parti "Avenir de la Syrie".

Sa mort, dans des circonstances d'une brutalité sans nom, a ému la communauté internationale, menant à nombre de manifestations et réactions politique, dont celle de l'ancien conseiller de Donald Trump à la coalition internationale en Irak et en Syrie, qui dénonçait alors un crime de guerre.

Une inauguration officielle en septembre

L'inauguration officielle et le dévoilement de la plaque auront lieu le mardi 21 septembre 2021 à 18h en présence du maire de Lyon, Grégory Doucet, de la maire du 7e, Fanny Dubot, et de l'adjointe Sonia Zdorovtzoff, ainsi que probablement d'autres élus.

La mairie du 7e arrondissement, contactée par Lyon Capitale, a par ailleurs fait savoir qu'une exposition se tiendra dans le hall de la mairie dès le 21 septembre. Cette exposition devrait durer quelques semaines et s'organiser autour de la vie et des combats de Hervin Khalaf.

"C'était important pour nous de faire un vrai évènement autour de ce dévoilement de plaque", explique la mairie, d'autant que "beaucoup de kurdes sont installés au quartier de la Guillotière". Elle rappelle qu'à proximité se trouve notamment le centre culturel de Mésopotamie, avec qui la mairie a collaboré pour ce projet.

Le réaménagement de cette "place" -qui n'en était jusque-là pas vraiment une, souligne la mairie- avait été un des premiers projets portés par la toute nouvelle mairie EELV du 7e en 2020. Désormais, l'espace est végétalisé et des arbres ont pu être planté, donnant un meilleur accès à l'ancien garage Citröen de 1932 et inscrit en tant que "patrimoine XXe siècle" au registre des monuments historiques.

Lire aussi : "Lyon : le plan d'action du maire Grégory Doucet pour le quartier de la Guillotière"

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut