Grégory Doucet était accompagné de Fanny Dubot (maire du 7e), Véronique Dubois-Bertrand (maire du 3e) et de Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole à l’urbanisme. ET

Lyon : le plan d'action du maire Grégory Doucet pour le quartier de la Guillotière

Bruits, vols, violences, vente à la sauvette... la place Gabriel Péri, au cœur de la Guillotière, est un défi pour les autorités municipales successives. Au terme d'une concertation avec les habitants débutée en janvier, Grégory Doucet propose, ce mercredi, un projet pour ce quartier entre le 3e et le 7e arrondissement.

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, annonce ce mercredi 30 juin, les mesures pour "pacifier" le quartier de la Guillotière, et plus particulièrement la place Gabriel Péri, à la lisière des 3e et 7e arrondissements, source de toutes les tensions des riverains et commerçants. Problèmes de sécurité, de salubrité, de vente à la sauvette, de harcèlement, de gentrification... la place Gabriel Péri - aussi appelée place du Pont - cumule les dérives depuis au moins vingt ans. Ceux qui l'habitent où y travaillent dénoncent un abandon des autorités publiques.

Objectif : "Faire de ce quartier un lieu agréable, végétalisé et apaisé où il fait bon vivre"

Pour y répondre, la mairie de Lyon a proposé des ateliers de concertation avec les habitants, au moins 110, pour tenter de comprendre leurs besoins et attentes. 50 propositions ont donc été faites. Grégory Doucet était accompagné de Fanny Dubot (maire du 7e), Véronique Dubois-Bertrand (maire du 3e) et de Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole à l'urbanisme, pour défendre son projet et répondre aux questions aux termes de cette concertation. Une soirée houleuse où la tension des riverains était palpable.

Les principales mesures annoncées :

-Demander à la préfecture le renforcement de la présence de la police nationale de jour et de nuit via un contrat de sécurité intégré. Grégory Doucet explique que 560 PV de mesures sanitaires et 86 arrestations ont eu lieu depuis janvier 2021.

-Intensifier la vidéo-verbalisation en ce qui concerne le stationnement. Pour rappel, 517 PV de stationnement ont déjà été posés depuis le début de l'année.


Proposer aux vendeurs à la sauvette (de cigarettes, de produits de contrefaçon en tout genre) d'aller vers une "légalisation de leur activité de vendeur ambulant", grâce à un marché type "brocante"


-Proposer aux vendeurs à la sauvette (de cigarettes, de produits de contrefaçon en tout genre) d'aller vers une "légalisation de leur activité de vendeur ambulant", grâce à un marché type "brocante" sur un lieu encore non défini. Il leur sera aussi proposé de se réorienter professionnellement en étant accompagné par les services sociaux.

-Ouvrir la "Maison de Projets" : un lieu pour rencontrer les élus et les services municipaux, ainsi que pour présenter des expositions.

-Installer la "Maison des Services Publics" dans l'ancien Clip, ce bâtiment au centre de la place Gabriel Péri. L'idée serait d'offrir des services de médiation et d'accompagnement social et professionnel en direction des jeunes. Les équipes devraient être formées aux problématiques migratoires.

-Expérimenter des urinoirs écologiques et des nouveaux sanitaires sur le Rhône.


Expérimenter la piétonisation d'une partie de la rue de Marseille dans le 7e arrondissement dès septembre


-Expérimenter la piétonisation d'une partie de la rue de Marseille dans le 7e arrondissement dès septembre, et étudier la possibilité de faire de même rue Paul Bert jusqu'à l'avenue de Saxe.

-Etudier le scénario d'une dissociation de l'arrêt de tramway avec un arrêt cours de la Liberté et un autre côté 7e arrondissement.

-Détruire le "petit Clip" lors du prochain mandat (coût de la démolition estimé à 19 millions d'euros).

-Elargir les trottoirs entre la place Gabriel Péri et la place Raspail.

-Ouvrir une piste cyclable sur le cours Gambetta.

-Améliorer les passages piétons.

-Accroître la végétalisation du quartier.

-Développement d'un réseau "Angela" de commerçants bienveillants pouvant aider les femmes victimes de harcèlements dans la rue.

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut