Les conditions d’accueil des migrants inquiètent les associations qui se mobilisent régulièrement – © Tim Douet

Lyon : une marche solidaire pour les migrants du 24 au 26 mai

L’association L’Auberge des Migrants organise en ce moment une grande marche solidaire qui relie Vintimille à Douvres. Lyon accueillera l’événement durant trois jours à la fin du mois de mai, avec des événements festifs et des débats autour du thème de l’accueil des migrants.

L’étape durera 3 jours. L’occasion pour les marcheurs de se reposer, et de faire part de leur action aux Lyonnais. La marche solidaire organisée par L’Auberge des Migrants s’arrêtera trois jours dans le fief de Gérard Collomb, du 24 au 26 mai. L’arrivée est prévue aux alentours de 16h, à Saint-Fons. Les bénévoles marcheurs seront rejoints par tous les citoyens qui le souhaitent pour atteindre le parc des Berges. Dès 17h30, un pique-nique participatif se tiendra jusqu’à 20h, l’occasion de nouer un premier contact. Jusqu’à la prochaine étape au départ de Gare de Vaise le 26 mai au matin, plusieurs associations lyonnaises ont prévu des festivités et des débats, pour informer de leurs actions respectives et sensibiliser une fois de plus les Lyonnais aux conditions d’accueil des migrants.

"Marseille a accueilli 1 500 personnes, on espère en faire autant"

Difficile pour l’instant d’estimer le nombre de participants qui se joindront aux activités proposées par les associations. Charlotte Guiot, membre de l’association Itinérens se dit plutôt optimiste quant à la mobilisation lyonnaise : "Beaucoup de personnes se sont mobilisées pour notre collecte de nourriture samedi dernier. C’est difficile d’estimer l’engagement citoyen, mais nous avons l’impression que les Lyonnais sont plutôt réceptifs à ces conditions."

Collaboration des associations lyonnaises

Les associations sont nombreuses à Lyon, et les événements autour de la marche sont aussi un moyen de les faire connaître au grand public. "Entre associations nous allons pouvoir nous découvrir davantage et surtout présenter aux citoyens ce que nous faisons. Certains promeuvent l’hébergement, d’autres l’apprentissage de la langue.. Toutes les associations contactées étaient plutôt très enclines à participer, mais comme toujours ce qui manque, c’est le temps." Pour ces trois jours, Forum Réfugiés, Singa, Itinérens, Terre d’Ancrage, Notre-Dame-des-Sans-Abris, Appartage et d’autres associations collaborent pour proposer des activités différentes. Dès le jeudi à 20h30, une pièce de théâtre se jouée à l’Iris, à Villeurbanne (Papa est dans Atlantide, de Javier Malpica) en même temps que le film Mineurs Isolés Etrangers de Aferdite Ibrahimaj sera diffusé au cinéma des Alizés à Bron. Le lendemain, le parc Chabrières de Oullins accueillera les associations partenaires de la marche solidaire, ainsi que des ateliers couture, peinture ou encore calligraphie. "Ça sera un événement festif où tout le monde est invité pour découvrir le travail des associations locales. Une vente de repas sera aussi organisée", précise Charlotte Guiot. Les fonds perçus serviront à financer l’événement, et le surplus sera distribué aux associations partenaires, comme le souhaitait l’Auberge des Migrants.

Le 26 au matin à Gare de Vaise, un petit-déjeuner sera organisé par Notre-Dame-des-Sans-Abris, avant que la marche ne reprenne, en direction de Villefranche-sur-Saône.

Retrouvez l'intégralité du programme sur la page Facebook de l'étape lyonnaise.

à lire également
Thomas Rudigoz
Les membres du Bastion social ont réalisé une action coup-de-poing le mercredi 20 janvier en déployant une banderole sur le toit de l’association Forum Réfugiés à Lyon. Thomas Rudigoz, député LREM de la 1ère circonscription du Rhône, a fermement condamné cette opération et appelle à la “dissolution de ce groupuscule d’extrême droite”. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut