Parc de la Tête d'Or
Parc de la Tête d’Or ©Romane Thevenot

Lyon : un appel à projet pour reprendre l'activité poneys au Parc de la Tête d’or

Lundi 9 janvier, la Ville de Lyon a annoncé que l'actuel exploitant de l'activité poneys au Parc de la Tête d'Or n'était pas reconduit.

Cela faisait 38 ans que Bruno Glas proposait des balades en poneys aux promeneurs du Parc de la Tête d'or. L'activité était destinée aux enfants de 2 à 12 ans. Lui et ses 25 poneys n'ont pas été retenus par la ville de Lyon pour continuer l'exploitation.

C'est l'association Paris Animaux Zoopolis qui avait, l'été dernier, critiqué l'exploitant. Selon eux, cette pratique n'est pas en accord avec le respect de la condition animale. Le non-renouvellement est une pour l’association. Elle devait revenir samedi à Lyon pour manifester.

Prendre en compte les enjeux du bien-être animal

La ville de Lyon a sauté sur l'occasion. Les critiques formulées par l'association écologiste ont résonné à la mairie qui a donc lancé un appel à projets pour proposer une activité plus respectueuse des animaux. Ainsi, un appel à projet a été lancé. Bruno Glas, l'actuel exploitant y a participé sans pour autant être retenu. Néanmoins, il peut continuer de postuler en revoyant sa formule.

Les conditions de la ville sont claires : pour être satisfaisante, l'activité doit offrir plus de pédagogie. Dans les critères attendus, on retrouve : une petite formation enseignée par un moniteur, l’utilisation d’une longe tenue par les parents et que les poneys puissent aller partout dans le parc.

Interrogé par le Progrès, Bruno Glas a vivement critiqué ces demandes de la mairie. Pour l'instant, plus d'activité poneys au parc de la Tête d'Or. La mairie attend les nouveaux dossiers. Bruno Glas est en pourparlers avec ses avocats. Sept CDI sont en jeu.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut