Lyon : Talengers veut mettre en avant les étudiants artistes

Cathy Baesa et Sandrine Chaudron ont récemment créé la start-up Talengers avec pour but de mettre en relation des étudiants en arts avec des particuliers et des professionnels.

"Créer une plateforme où tous les étudiants créatifs et artistes peuvent proposer leur talent, pour des particuliers ou des entreprises" : c’est l’idée de Cathy Baesa et Sandrine Chaudron. Les deux cofondatrices de Talengers lancent leur plateforme pour que professionnels et particuliers puissent s’offrir les services d’étudiants artistes. Cette nouvelle start-up s’adresse aux étudiants, mais aussi aux personnes fraîchement diplômées, dans différents domaines : le design d’espace, la décoration intérieure, la photo, la vidéo, la mode, le graphisme.

L’auto-entrepren(Art)iat

Les étudiants intéressés devront s'inscrire comme auto-entrepreneur afin de pouvoir profiter de Talengers et s'inscrire. Il leur faudra ensuite créer un book en ligne rassemblant leurs différentes œuvres sur leur profil. Par la suite, les clients qui naviguent sur le site peuvent contacter l’étudiant dont le travail l’intéresse par le biais d’une messagerie privée. L’artiste lui propose un devis directement depuis la plateforme. Si les deux parties sont d'accord, le client paye la somme convenue qui ne sera encaissée par l’artiste seulement à la fin de la mission. Pour la mise en relation, Talengers prend 10 % de la somme auprès du client.

Des débuts prometteurs

Après avoir porté leur projet auprès de différentes écoles de Lyon, les deux cofondatrices ont déjà attiré 240 étudiants dans différents domaines artistiques. "On sait qu’il y a aussi un étudiant sur deux qui travaille pour financer ses études, en général c’est du petit jobing. Cela les pénalise dans leurs études, il y en a même qui abandonnent. Nous voulons faire du job étudiant une valeur d’expérience", précisent-elles. Leur but est également de permettre à des étudiants de faire connaître leur art, d’être rémunérés et d’apporter une valeur ajoutée à leur scolarité.

Talengers ambitionne également de travailler avec le secteur public. Cathy Baesa et Sandrine Chaudron ont aussi envie d’ouvrir leur plateforme à d’autres domaines artistiques comme la musique et le théâtre, mais aussi à des domaines comme l’artisanat.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut