Douane Opération de Police à Décines © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : suspecté de vol, il possède un arsenal chez lui

Un employé de l'Education nationale est suspecté d'avoir volé à plusieurs reprises du matériel vidéo sur le campus de la Doua, près de Lyon. Lors d'une perquisition, les policiers ont découvert un véritable arsenal chez lui, dont une trentaine d'armes à feu.

Mercredi 21 août, un homme de 55 ans a été placé en garde à vue, suspecté d'avoir commis une série de vol de matériel vidéo sur le campus de la Doua à Villeurbanne, près de Lyon. Selon France Info, lors d'une perquisition en absence du suspect, mais en présence d'un démineur, les policiers ont découvert un arsenal chez cet employé de l'Éducation nationale : "dix revolvers, trois carabines, cinq pistolets automatiques, dix fusils à pompe, 188 kilos de cartouches, 147 kilos d'étuis de cartouches, 47 kilos d'ogives, et près de 2 kilos de poudre". L'individu détenait une autorisation de détention d'armes et s'est ensuite rendu de lui-même au commissariat de Villeurbanne.

Une plainte avec été déposée par le responsable sécurité du pôle scientifique de la Doua, suite à la disparition de matériel vidéo sur le campus. Les policiers sont remontés jusqu'au suspect en exploitant les images de vidéosurveillance. Le préjudice est estimé à 25 000 euros. Lors de la perquisition, du matériel volé aurait été retrouvé.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 22 août 2019

    La question qui se pose :
    pourquoi ce stock ? Qu'avait-il l'intention de faire ? Peur de quoi ?
    Autorisation à détenir autant d'armes ? C'est possible ?

  2. Nonof - 23 août 2019

    Oui c'est tout à fait possible. En France il n'y a pas de limite au nombre d'arme de catégorie C et D que vous pouvez détenir (à part la place que vous avez chez vous...). Les armes de catégorie D sont libres d'accès aux plus de 18 ans et regroupent les armes à feu d'avant 1900 (sauf certaines exceptions) et les reproductions d'armes à poudre noire sans cartouches métalliques.
    Pour la catégorie C, il s'agit des armes à feu généralement monocoup, à verrou ou levier avec un magasin de 10 cartouches ou moins et d'une longueur de 80 cm minimum. Cela comprend aussi certaines carabines semi-automatique limitées à 3 coups. Les armes neutralisées, depuis l'été 2018, sont aussi classées en C. Les armes de catégorie C sont accessibles avec une licence de tir, de ball trap ou un permis de chasse et sont déclarées en préfecture. Je pense que les 10 revolvers et les 3 carabines citées dans l'article font partie de ces catégories.
    Pour ce qui est des 5 pistolets automatiques (ou plutôt semi-automatiques à mon avis car l'auteur de l'article ne doit pas connaître la différence) sachez que tout français majeur faisant partie d'un club de tir peut faire une demande d'autorisation préfectorale pour recevoir une ou des autorisations préfectorales d'acquisition et de détention d'arme de catégorie B... dans la limite de 12 par personnes dont 10 armes de poing.
    Pour les fusils à pompe, l'homme étant âgé de 55 ans, il peut avoir acquis les armes avant 1996 et donc avoir un droit de détention à vie. Ceux ci peuvent aussi faire partie des catégories C et B selon la longueur, la capacité en munitions et si le canon est rayé ou pas.
    Après pour ce qui est des munitions, il est autorisé d'avoir 1000 cartouches par arme chez soi. De plus, on peut recharger ses munitions avec le matériel adéquat. Donc posséder des étuis, des ogives et... OH! Tiens! 2 kilos de poudre maximum chez soi... Pour information, 1000 cartouches de 7.62x39 (la cartouche de l'affreux méchant tout moche AK47) ça fait 16.5 kg et c'est une "petite" munition. Donc oui, les chiffres sont normaux par rapport au nombre d'armes que possède l'individu.
    Cette homme est un passionné d'arme, comme je peux l'être et ce n'est pas un délit ou un crime. La présence du démineur lors de la perquisition montre que les forces de l'ordre étaient au courant, donc les armes très probablement déclarées. Mais ce qui me navre le plus, c'est le détournement fait par un journaliste d'un cas de vole de matériel scolaire en détention de matériel de guerre...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut