© Tim Douet

Lyon : prison ferme pour les suspects dans l’affaire des tags menaçants sur une école

Parmi les trois suspects interpellés, les deux majeurs ont été jugés en comparution immédiate lundi et ont écopé de deux ans de prison, dont un avec sursis.

Adam Kheloufi et Aymen Benzakhroufa, deux des trois jeunes Lyonnais suspectés d'avoir tagué des menaces sur l'enceinte d'une école dans le 8e arrondissement de Lyon, ont été jugés ce lundi et ont écopé de deux ans de prison, dont un avec sursis, annonce Le Progrès.

Maintenus en détention, ils ont été condamnés pour apologie d’un acte de terrorisme, menaces de mort, menaces de crimes et dégradation de biens. Les deux coupables ont reconnu les faits qui leurs étaient reprochés en indiquant avoir agi sous la menace d'une tierce personne, afin de lui rembourser des dettes.

« On a fait une grosse bêtise, c’est le jour où j’ai été interpellé que j’ai commencé à comprendre la gravité et le lien avec la décapitation de Samuel Paty », a affirmé l'un des accusés au moment de sa comparution. Quant au troisième suspect, un mineur, il a été placé en mise en examen.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut