@WilliamPham

Lyon : près de 900 personnes réunies à Lyon pour dénoncer le pass sanitaire, le rassemblement déborde

Un nouveau rassemblement des opposants au pass sanitaire s’est déroulé ce samedi après-midi à Lyon entre la place Jean-Jaurès, dans le 7e arrondissement, et la place Bellecour. Les forces de l’ordre ont fait usage de très nombreux gaz lacrymogènes et ont reçu des projectiles. Une dizaine de personnes ont été interpellées et six membres des forces de l'ordre blessés, en marge de cette manifestation non autorisée.

Il était environ 15 heures, ce samedi 17 juillet, lorsque des opposants au pass sanitaire ont commencé à se réunir au niveau de place Jean-Jaurès, dans le 7e arrondissement de Lyon. Aucune demande de manifestation n’ayant été déposée en préfecture du Rhône, le rassemblement s’est organisé sur les réseaux sociaux. Au plus fort de la mobilisation, près de 900 personnes, selon la préfecture, étaient réunies pour protester contre la mise en place du pass sanitaire ou plus généralement la vaccination. 

Un important dispositif policier avait été déployé pour encadrer la manifestation qui "était interdite", comme elle n’avait pas été déclarée, mais dont le déroulement a finalement été "toléré", dans un périmètre restreint précisait la préfecture.

Peu avant 16 heures, la situation a commencé à se tendre entre manifestants et forces de l’ordre, ces dernières ont usé massivement de gaz lacrymogènes pour disperser la foule, composée notamment de familles avec des enfants, rapportaient nos confrères du Progrès. Selon les autorités, policiers et gendarmes auraient été ciblés par des jets de "bouteilles en verre".

La place Bellecour noyée sous les gaz lacrymogènes

Aux environs de 17 heures, un certain nombre de manifestants ont pris la direction de la place Bellecour, dans le 2e arrondissement de Lyon. Un secteur faisant l’objet, ce samedi, de midi à 21 heures, d’un arrêté préfectoral interdisant les rassemblements revendicatifs ou les défilés. 

L’interdiction n’a toutefois pas empêché près de 300 personnes, selon la préfecture, de se réunir sur la place où de nouvelles échauffourées ont eu lieu entre manifestants et policiers. Ces derniers ont alors noyé la place sous un nuage de gaz lacrymogènes pour tenter de disperser l'attroupement. De nombreuses personnes extérieures se sont retrouvées prises au milieu des nuages de fumée, comme en attestent plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux. 

Neuf personnes interpellées

En début de soirée, la préfecture du Rhône nous a précisé que neuf personnes avaient fait l'objet d'interpellations et que cinq policiers et un gendarme avaient été "légèrement blessés".

Selon le ministère de l'Intérieur 136 rassemblement ont réuni près de 114 000 personnes dans toute la France. Plusieurs autres manifestations se sont déroulées dans le calme dans le reste de la région Auvergne-Rhône-Alpes, réunissant de quelques centaines à plusieurs milliers de personnes à Grenoble, Annecy et Chambéry. Ils étaient également près de 2 300 à Valence, selon la préfecture de la Drôme, et plus de 500 à Saint-Etienne et 250 à Roanne, selon l'AFP.

Lire aussi : Lyon : un rassemblement contre le pass sanitaire perturbe fortement le réseau TCL

Lire aussi : Lyon : un rassemblement contre le pass sanitaire regroupe plus de 1000 personnes, des débordements

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut