Vue sur les tours depuis le jardin du Rosaire sur la colline de Fourvière. @WilliamPham

Lyon : de nouveaux manifestants attendus ce samedi contre le pass sanitaire

Une nouvelle manifestation d’opposants au pass sanitaire est attendue ce samedi 17 juillet à Lyon, il n’y aurait toutefois pas eu de déclaration d’organisateurs auprès de la  préfecture. Mercredi, un rassemblement similaire avait réuni plus de 1 000 personnes avant de dégénérer.

Des opposants au pass sanitaire et à son extension, annoncée lundi soir par Emmanuel Macron, devraient une nouvelle fois se réunir à Lyon ce samedi 17 juillet. Contactés, les services du préfet nous ont confirmé qu’aucune demande de manifestation de ce type n’a été déposée à la préfecture du Rhône. Toutefois, sur les réseaux sociaux de nombreuses personnes ont annoncé leur intention de se réunir au niveau de la place Jean-Macé, à 15 heures, dans le 7e arrondissement de Lyon, comme lors du 14-juillet. Un rassemblement était également prévu à Villefranche-sur-Saône, ce matin à 10 heures au niveau de la mairie.

Nos confrères du quotidien régional précisent que le préfet du Rhône a pris un arrêté interdisant les rassemblements revendicatifs ou les défilés dans plusieurs périmètres de Lyon, ce samedi 17 juillet de midi à 21 heures. Les abords de la Préfecture, dans le 3e arrondissement, la rue Victor-Hugo, la place Carnot et une partie de la Presque’île, de la place des Terreaux à la place Bellecour, seront aussi interdits aux manifestants. 

Quatre interpellations lors du précédent rassemblement 

Le rassemblement organisé mercredi à Lyon avait réuni plus de 1 000 manifestants. Des débordements avaient émaillé la fin de la manifestation, qui s’était terminée au niveau de la place Bellecour, et les forces de l’ordre avaient fait usage de gaz lacrymogènes à de nombreuses reprises. 

La direction départementale de la sécurité publique du Rhône (DDSP) révélait, hier, que quatre jeunes d’une quinzaine d’années interpellés mercredi lors de la manifestation ont été présentés devant le parquet des mineurs pour des violences sur personne dépositaire de l’autorité publique. Lors de leur audition, seulement deux d’entre eux avaient reconnu avoir lancé des projectiles sur les forces de l’ordre.

Lire aussi : Lyon : un rassemblement contre le pass sanitaire regroupe plus de 1000 personnes, des débordements

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut