Le père Yves Baumgarten, François Devaux de l’association La Parole Libérée et le réalisateur Francois Ozon, après la projection de “Grâce à Dieu”, le 6 avril 2019, au cinéma Bellecombe (Lyon 6e) © Jeff Pachoud / AFP
Le père Yves Baumgarten, François Devaux de l’association La Parole Libérée et le réalisateur Francois Ozon, après la projection de “Grâce à Dieu”, le 6 avril 2019, au cinéma Bellecombe (Lyon 6e) © Jeff Pachoud / AFP

Lyon- Pédophilie : le livre de témoignages de victimes retiré de la vente

Le livre Abusés, qui devait sortir le 10 janvier prochain, a été retiré de la vente, a annoncé son éditeur. Sa sortie était critiquée par deux victimes du père Preynat.

L'éditeur Temps Présent vient d'annoncer sur son compte Twitter le retrait de la vente du livre Abusés qui devait sortir le 10 janvier. Lundi 6 janvier prochain devait se tenir une audience en référé sur la parution de cet ouvrage. Un recueil de témoignages de victimes de prêtres pédophiles sur la base de récits publiés par les victimes sur le forum de l'association La Parole libérée. Deux de ces victimes, Pierre-Emmanuel Germain-Thill et Didier Bardiau ont contesté la sortie du livre, juste avant le procès Preynat qui débutera le 13 janvier, expliquant n'avoir jamais donné leur accord pour un telle parution.

Ils essaient de se protéger en faisant cette déclaration maintenant. Mais c'est un effet d'annonce puisqu'un jugement aura lieu de toute manière sur le fond du dossier”, a commenté ce vendredi Pierre-Emmanuel Germain-Thill.

Dans son message l'éditeur explique avoir retiré l’ouvrage “pour mettre un terme à la médiatisation massive de cette affaire, nourrie d'échanges virulents auxquels l'audience de référé du 6 janvier 2020 risquait de donner une ampleur nouvelle” et “afin d'inviter chacun a revenir à plus de raison, d'apaisement et de bienveillance”.

Luc Chatel, le directeur de collection de la maison d'édition s'est aussi dit “stupéfait” d'apprendre “que deux des personnes dont les témoignages étaient reproduits dans ce recueil demandent son interdiction (…) pour des motivations visiblement étrangères à son contenu et à son objet”.

Un nouvel ouvrage devrait voir le jour dans les mois à venir “sous une forme différente” et avec le concours des victimes qui ont accepté le projet, conclut l’éditeur.

à lire également
Après une hausse ces 2 derniers jours, le dernier bilan de Santé Publique France ce lundi soir dans le département du Rhône, comme dans la région, est rassurant. 5 nouvelles hospitalisations dans la région, aucune dans le Rhône. Aucune nouvelle entrée en réanimation.
Faire défiler vers le haut