Lyon : pas de libération pour l'agresseur de Marin

Ce mercredi, la chambre d'application des peines a refusé la demande de libération conditionnelle de l'agresseur du jeune Marin.

Ce mercredi, la chambre d’application des peines devait se prononcer sur une éventuelle demande de libération conditionnelle de l'agresseur de Marin. Âgé de 17 ans, ce dernier avait frappé violemment le jeune lyonnais à coup de béquille dans le quartier de la Part-Dieu en 2016. Marin a gardé de graves séquelles. L'agresseur avait été condamné en 2018 à 7 ans et demi de prison et était incarcéré à la maison d'arrêt de Roanne.

En avril, le juge d'application des peines avec accepté une demande de remise en liberté conditionnelle, mais le parquet avait fait appel. Ce mercredi, la chambre d'application des peines a refusé la libération conditionnelle.

1 commentaire
  1. Galapiat - 17 juin 2020

    heureusement , il n'avait pris que 7 ans, il en méritait 30.
    .

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut