Lyon : Parcoursup fait des siennes, même au Lycée du Parc

L’établissement a beau être le meilleur lycée public de la ville de Lyon, les résultats de Parcoursup n’ont pas satisfait tous les terminales du Lycée du Parc.

Institution centenaire, le Lycée du Parc (Lyon 6e) est connu pour être l’un des meilleurs établissements de Lyon. Mais les résultats de Parcoursup qui sont tombés hier sont loin de satisfaire tous les élèves de terminale, malgré la renommée de leur établissement. "J’ai eu deux ou trois refus, mais sinon je suis sur liste d’attente partout, explique une élève de terminale S. En tout cas, je n’ai aucune réponse positive pour l’instant". Selon elle, la moitié de sa classe est aussi en suspens. Un certain nombre a même essuyé des refus à l’occasion de cette première vague de résultats. Pour certains d’entre eux, universités comme filières sélectives les ont mis sur liste d’attente.

Pourtant, selon un professeur de mathématiques de l’établissement, le constat n’est pas si négatif. "Sur une classe de 35, seulement neuf élèves n’ont pas eu de proposition définitive, explique-t-il. Beaucoup sont en attente, mais je pense que ça ira". Malgré tout selon lui, le stress des lycéens sera plus fort qu’à l’époque d’APB. Le bac arrivant à grands pas, il sera difficile pour les élèves de gérer la déception de Parcoursup simultanément à la pression de leur examen final.

Chez les terminales L, le constat est le même : "Tout le monde a eu des problèmes, explique une élève de classe littéraire. Sur 17, il n’y en a que deux qui ont eu le résultat qu’ils attendaient". Pour un lycée de renom, les résultats restent relativement décevants pour les élèves. Reste un espoir chez les terminales ES, où les futurs étudiants sont a priori plus chanceux. "J’ai directement été prise où je voulais, se félicite Lise. Dans ma classe, beaucoup ont été reçus par leur premier vœu". Il semblerait que le lycée soit à l’image des résultats de la France, où les retours faits aux lycéens sont figés entre satisfaction et déception.

à lire également
Etudiants de l’IAE (Lyon 3) en décembre 2018 © Tim Douet / Aperçu du tableau paru dans Lyon Capitale n°795
En matière de formations post-bac, l’insertion professionnelle fait office de juge de paix. Encore faut-il s’y retrouver sous le déluge de classements et l’avalanche de salons au cœur de l’angoisse de la période de candidature sur ParcourSup. Lyon Capitale fait le point sur les formations d’avenir, celles qui recruteront dans les dix années qui viennent.
Faire défiler vers le haut