90 policiers étaient mobilisés ce jeudi 8 juillet pour une opération de police d’ampleur @WilliamPham

Lyon : opération "coup de poing" de la police à la Guillotière, reportage

Plus de 90 policiers étaient mobilisés ce jeudi 8 juillet pour une opération de police d'ampleur place Gabriel Péri au coeur du quartier de la Guillotière. Une opération coup de poing - contre la vente à la sauvette et le trafic de drogues - saluée par les riverains, sans les convaincre de son efficacité sur le long terme. Reportage.

Les forces de police montrent les muscles place Gabriel Péri, au coeur du quartier de la Guillotière entre les 3e et 7e arrondissements. Pas moins de 90 policiers de la DDSP, de la police aux frontières, des CRS et de la police municipale étaient sur place tant dans les rues, le métro et sur les boulevards adjacents. Objectif : lutter contre la petite délinquance comme les vendeurs à la sauvette. "On vient marquer le territoire, dire qu'on est là" explicite le commissaire Archer à la tête de l'opération.


"On vient marquer le territoire, dire qu'on est là" Le commissaire Archer


Le déroulé des faits

14h, Place Gabriel Péri. Le marché sauvage - aussi appelé "marché de la misère" par les élus de la mairie - bat son plein à la sortie du métro devant le Mcdonald's. Une dizaine de voitures de luxe passent à toute vitesse en klaxonnant, fêtant un mariage... suivies de près par une voiture de police, gyrophares allumés, sirène hurlante. Il n'en fallait pas plus pour qu'une partie des individus présents sur la place disparaissent, alertés aussi par plusieurs camions de CRS garés à toutes les embouchures des rues donnant sur la place. La nasse des forces de l'ordre se met en place. On entend les sifflets des guets qui préviennent les dealers sous les arches du CLIP, bâtiment emblématique du quartier. Soudain, l'opération débute : des policiers affluent des rues vers le centre de la place pour prendre en étau les fuyards.

Julien Perroudon, sous-préfet, assure que ce type d'opérations permet d'identifier les individus régulièrement en infraction place Gabriel Péri @WilliamPham

Immédiatement, commence une course poursuite entre les vendeurs à la sauvette et les policiers. La place est prise d'assaut. Les forces de l'ordre installent des camionnettes pour répartir, selon les infractions, les individus interpellés . Une longue file d'attente se crée devant la police aux frontières : "la plupart de ceux qu'on interpelle sont en situation irrégulière" glisse un policier.


"La plupart de ceux qu'on interpelle sont en situation irrégulière" un policier


Si pour l'instant aucun chiffre précis n'a été communiqué, une vingtaine de personnes ont été arrêtées. Tous des jeunes hommes. D'ailleurs, 1h30 après le début de l'opération et malgré les véhicules bleus bien visibles, les policiers en civil continuaient de ramener des individus menottés. Désertée pour un moment, la place Gabriel Péri reste jonchée des déchets des vendeurs.

Plusieurs fois les policiers ont dû courir après les vendeurs à la sauvette avant de les interpeller @WilliamPham

Vers plus de coopération entre les services de la ville et la préfecture

Malgré l'ampleur de l'opération, le sous-préfet Julien Perroudon minimise : "la répression ne suffira pas, il faut avoir une vision globale grâce à la concertation avec la mairie, les riverains et les commerces afin de développer une politique d'aménagement urbain".


"La répression ne suffira pas, il faut avoir une vision globale" Julien Perroudon, sous-préfet


Il explique aussi que ce genre d'action aura lieu à nouveau, tout en rappelant que la police va déjà tous les jours place Gabriel Péri. Une assertion reprise par le commissaire Archer : "nos patrouilles viennent même jusqu'à deux fois par jour faire des contrôles sur la place".

La police a constitué un étau autour de la place Gabriel Péri @WilliamPham

Les réactions partagées des habitants

A côté des riverains se réjouissent. "Je salue ce travail des forces de l'ordre, c'est ce genre de réaction des autorités que l'on attend" déclare l'un d'eux, avant d'ajouter :"j'ai peur de rentrer chez moi le soir, c'est la violence tous les jours ici et pourtant on connaît les caïds".


"Je salue ce travail des forces de l'ordre, c'est ce genre de réaction des autorités que l'on attend" Un habitant du quartier de la Guillotière


A l'inverse, un commerçant qui était sorti de sa boutique pour observer, s'énerve : "c'est bien pour aujourd'hui mais demain tout sera pareil, les gars arrêtés seront probablement dehors dès ce soir". Une affirmation non validée par les policiers qui soulignent avoir eu quelques grosses prises : "deux individus recherchés depuis plusieurs mois pour vols et violences". Assez pour ramener le calme dans le quartier de la Guillotière ?

La police a pu ainsi arrêter des individus recherchés depuis plusieurs mois @WilliamPham

Lire aussi : Lyon : le plan d'action du maire Grégory Doucet pour le quartier de la Guillotière

Lire aussi : Mairie de Lyon : vers une brocante pour les vendeurs à la sauvette de la Guillotière

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut