Lyon ne sera pas capitale européenne verte en 2022, candidature retoquée

Faire de Lyon "la capitale verte européenne" en 2022, c'était le souhait de Gérard Collomb en mai 2019, tout en voulant alors réaliser l'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences. La candidature de Lyon a été retoquée.

"Ce n'est pas étonnant, Lyon présentait un visage contradictoire et peu ambitieux", murmure un spécialiste du secteur. La ville vient d'être retoquée du concours "Capitale verte européenne".

En mai 2019, le maire Gérard Collomb avait fait part de son souhait de candidater à ce titre, s'attirant quelques remarques sur les incohérences puisqu'il défendait "en même temps", la création de l'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences. Fin de partie, le jury a choisi de retoquer la candidature de Lyon, lui préférant Grenoble et Dijon en France, Tallin en Estonie et Turin en Italie.

Chaque année, ce titre "Capitale verte européenne", récompense "la ville capable de montrer des engagements soutenus à l'améliorer de son environnement urbain et sa capacité à servir de modèle pour d'autres villes". Douze critères sont pris en compte : "la contribution locale à la lutte contre le changement climatique planétaire, les transports, les espaces verts urbains, le bruit, la production et la gestion des déchets, la nature et la biodiversité, l’air, la consommation d’eau, le traitement des eaux usées, l'éco-innovation et l’emploi durable, la gestion de l’environnement par les pouvoirs locaux et la performance énergétique".

2 commentaires
  1. Guigui82 - 13 mai 2020

    Quelle surprise !

  2. Galapiat - 13 mai 2020

    que de propositions venues de l'espace !! écolos, couteuses, utopiques mais qui permettent à certains de bien en profiter sans trop de fatigue.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut