Gratte-ciel, à Villeurbanne (©Antoine Merlet)

Lyon : les Verts s'inquiètent du produit utilisé contre le moustique-tigre

Suite à un cas de dengue à Villeurbanne, une opération de démoustication a eu lieu. Deux élus Europe Ecologie Les Verts de la métropole de Lyon soulèvent des questions sur le produit utilisé contre le moustique-tigre.

Un cas de dengue, maladie pouvant être transmise par le moustique-tigre, a été recensé à Villeurbanne. Ainsi dans la nuit du 3 au 4 septembre, une opération de démoustication a été menée dans la ville à l'aide d'un insecticide. Bruno Charles et Béatrice Vessiller, vice-présidents de la métropole de Lyon, élus Europe Ecologie Les Verts ont écrit au préfet de région, Pascal Mailhos et au directeur général de l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Yves Grall.

Dans ce courrier, tout en soulignant la nécessité de lutter contre la dengue, ils se disent "très inquiets du produit utilisé et du manque de précaution et d'information de la population". Selon eux, "Il s'agit d'un insecticide commercialisé par la société Bayer nommé Aqua-K-Othrine. La substance active de cet insecticide est la deltaméthrine, un produit d'une toxicité élevée tant pour les humains que pour la biodiversité". Fiche produit à l'appuie, ils précisent : "l'insecticide est très toxique pour les organismes aquatiques, il entraîne des effets néfastes à long terme. Pour les humains, il est également nocif en cas d'ingestion et peut être mortel en cas d'ingestion ou de pénétration dans les voies respiratoires".

Rester à l'intérieur, ne pas consommer les fruits et légumes 

Les élus mentionnent également les précautions transmises aux habitants qu'ont relayé nos confrères du Progrès, "témoignant de la haute toxicité du produit", "rester à l'intérieur... jusqu'à une demi-heure après le passage du véhicule, fermer les fenêtres, ne pas laisser du linge sécher dehors, rentrer les jouets des enfants, rincer à l'eau le mobilier de jardin après l'opération, ne pas consommer les fruits et légumes du jardin dans les deux jours qui suivent le traitement et les rincer à l'eau avant consommation".

A travers ce courrier, les deux vice-présidents s'interrogent : "Les populations à risque, telles que les enfants et les femmes enceintes, ont-elles été prévenues spécifiquement ? Les écoles situées dans le périmètre ont-elles été nettoyées avant le retour des enfants ?" Bruno Charles et Béatrice Vessiller demandent ainsi "que soient étudiées des mesures alternatives à l’épandage de produits neurotoxiques de ce type".

à lire également
raffinerie de Feyzin
Des salariés de la raffinerie de Lyon Feyzin sont toujours en grève et la production à l'arrêt depuis plus d'un mois. La pénurie de carburants qu'ils attendaient pour pouvoir peser dans les négociations n'est jamais arrivée. Ce mardi matin, un nouveau blocage est en cours. 
7 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

    Subir la dengue plus ou moins destructrice, ou les cancers par produits chimiques... elle est "amusante" l'alternative que nous propose un monde qui doit être rentable, c'est à dire un monde monétaire...
    :o/

  2. philippechaumont - 4 septembre 2019

    @Abolition_de_la_monnaie : vous voulez dire que c'est la monnaie qui a créé la dengue ?

    1. vieux caladois - 4 septembre 2019

      c'est dingue, ça ...

    2. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

      @PhilippeChaumont : hé bé... vous n'êtes pas du genre à prendre les autres pour des cons ! 😀
      .
      Non la monnaie n'a pas créé la dingue, mais y-a-t-il un vaccin ? Si non, pourquoi ? Parce que ce n'est pas rentable d'en faire un ? Parce que les recherches là dessus coûtent cher ? Entretenir correctement les espaces où l'eau stagne, ça coûte combien ? (voir cette lutte au Brésil).
      Voyez, la contamination par la dingue n'est pas le "problème" mais bien le résultat d'une mauvaise gestion (une gestion monétaire).

      1. philippechaumont - 4 septembre 2019

        Et bien vous savez quoi ? je préfère quand vos affirmations sont argumentées (et quand vos arguments sonnent clairs). Je n'ai aucune idée de savoir si on peut faire un vaccin contre la dengue et l'entretient des espaces où l'eau stagne n'est sans doute pas seulement un problème de gestion.

        1. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

          Cool, maintenant je sais que lorsque mes "affirmations" sont argumentées, vous arrivez à suivre, mais que pour autant vous êtes malheureusement encore apparemment très loin d'avoir compris ce que l'utilisation de monnaie implique dans les problèmes de l'actuelle société humaine... Snif... 🙂

  3. raccoon - 5 septembre 2019

    surtout que en zone urbaine les mesures le plus efficace c'est de détruire les zones de reproduction, l'eau!
    - obliger les particuliers a nettoyer leurs jardins de toute eau stagnante
    -obliger les copro a vérifier les toits terrasse et nettoyer leur evacuation

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut