© TD

Lyon : les SUV s'imposent de plus en plus à Lyon

Les derniers chiffres des immatriculations de véhicules à Lyon montrent une très forte progression des véhicules SUV.

Se dirige-t-on vers des rues de Lyon où les véhicules SUV seraient omniprésents ? Mis en lumière par le site Motor1, AAA Data a livré les chiffres des immatriculations pour les neuf premiers mois de 2019. Ils confirment que la tendance est clairement en faveur de ces véhicules (très) grands formats.

Près d'une voiture sur deux immatriculée en 2019 est un SUV

Ainsi, à Paris, 46 % des immatriculations pour les neuf premiers mois de 2019 sont des SUV. Juste derrière, Lyon talonne la capitale puisque selon AAA Data, on retrouve 40 % de SUV dans les immatriculations de l'année.

Sur les neuf premiers mois de 2015, dans les deux villes, ce chiffre était de seulement 22 %, en dessous de la moyenne nationale alors à 26 %, il y a quatre ans.

En 2019, Lyon et Paris sont désormais au-dessus de cette même moyenne nationale qui se situe à 38 %. La tendance est forte alors que ces véhicules sont de plus en plus pointés du doigt. Plus chers à l'achat et à l'entretien, ils peuvent consommer et polluer plus, dépassant parfois les deux tonnes sur la balance.

Pollution et espace public

En 2018, pour la deuxième année de suite, les émissions de CO2 des voitures neuves ont ainsi augmenté selon l'Agence européenne de l’environnement pour s'établir en moyenne à 120 grammes de CO2 par kilomètre. Les SUV ont été désignés comme la cause principale de cette inversion de courbe. Dans le contexte actuel, l'objectif de 95 grammes de CO2 d'ici 2021 semble inatteignable.

Au-delà de la question écologique, se pose avant tout celle de l'occupation de l'espace public par des voitures toujours plus grandes et lourdes avec un taux de remplissage largement inférieur à 2.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut