skateur à Lyon
©Tim Douet

Lyon : les skateurs se mobilisent face à la Métropole

L'annonce du plan de rénovation de la Presqu'île par la Métropole de Lyon au début du mois de novembre a fait tiquer les professionnels et les pratiquants du skate à Lyon, en particulier "l'insertion de dispositifs anti-skate" précisée dans le plan de requalification de la place Louis Pradel.

"La place Louis Pradel, c'est l’emblème du skate à Lyon. Toutes les grandes légendes du skate mondial sont passés par cette place. Chaque année, une grosse team vient pour que les sponsors et les marques prennent des photos de leurs figures ici. Le cadre a fait la renommée de Lyon à l'international". Pour Nicolas, vendeur au Wallstreet skateshop, proche de la place de l'Hôtel de Ville, le projet de mettre en place des dispositifs anti-skate sur la place Louis Pradel pourraient être néfaste pour la ville : "les touristes s'arrêtent pour regarder les skateurs. Si la place devient non praticable, cela deviendra comme sur les berges : le squat" prévient-il.

Plus de 10 000 signatures sur la pétition "Save Hôtel de Ville Plaza"

Dès l'annonce du plan de rénovation fait par la Métropole, une centaine de skateurs et de professionnels (gérants de skateshop, photographes ou vidéastes) se sont organisés pour mettre en ligne une pétition à envoyer à la Métropole. En quelques jours, la pétition, diffusée en anglais et en français, récolte plus de 10 000 signatures. Grâce a cette mobilisation, la Métropole a accepté d'accorder un rendez-vous à un petit groupe de représentants qui discuteront à la fin du mois de novembre avec Michel Le Faou, vice-président en charge de l'urbanisme à la Métropole.

Des travaux prévus dès le mois de janvier

Le Lyonnais Jérémie Daclin, fondateur de la marque Cliché, devrait faire partie de la délégation. "Il y a du skate sur cette place depuis plus de 30 ans. La Ville a une renommée internationale grâce au skateboard, ça marche pour le tourisme et des gens se sont installés à Lyon pour ça. La rénovation de la place, c'est très bien, mais quand on regarde la place des Terreaux, elle est plus récente et pourtant elle est plus abîmée. Notre volonté, c'est d'être associé aux futurs travaux" précise-t-il. Selon le plan présenté à la Métropole, le temps presse, car les travaux devraient débuter dès le mois de janvier. "Chacun jouera ses cartes et on verra" annonce Jérémie Daclin. "À Londres, il y a déjà eu un exemple d'occupations de terrain par des skateurs. Les jeunes sont très mobilisés et les plans de rénovation ont été fait en douce." Plusieurs réunions devraient se tenir dans le milieu du skate à Lyon avant que certains d'entre eux ne soient reçus par la Métropole pour, peut-être, parvenir à imaginer un terrain d'entente.

1 commentaire
  1. Kasneh - lun 21 Nov 16 à 10 h 46

    La casse que provoque les skateur est évidente. Voir le nombre de mobiliers urbains, dalles, trottoirs, rebords de marche...etc

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut