Librairie de France
© Jessica Nash

Lyon : les librairies pourront rester ouvertes en cas de confinement le week-end

Un décret publié au Journal officiel le 26 février classe les librairies et disquaires comme "commerces essentiels". Elles pourront ouvrir en cas de confinement le week-end comme c’est le cas à Nice et Dunkerque.

Les librairies et disquaires font désormais partie des commerces dits essentiels, selon un décret publié ce vendredi au Journal officiel. Elles pourront ouvrir le samedi et le dimanche entre 6h et 18h dans les villes où un confinement a été décidé le week-end, pour le moment à Nice et Dunkerque.

Lyon et le Rhône dans son ensemble ne sont pas encore concernés par une telle mesure, mais le département a été passé en "surveillance renforcée" au coronavirus avec 19 autres. Si la situation sanitaire devait se dégrader allant jusqu’à la mise en place d’un confinement le week-end, les librairies et disquaires du département pourront rester ouvertes.

Lors du confinement de novembre, les librairies avaient été autorisées à vendre sur leur seuil des ouvrages réservés par les clients en "click and collect", en tant que commerce essentiel, elles pourront désormais accueillir des clients.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot s’est félicitée de cette décision, affirmant que "cela n’a jamais fait aucun doute" que librairies et disquaires soient des commerces essentiels.

4 commentaires
  1. Limas69 - sam 27 Fév 21 à 18 h 29

    Et oui, la lecture est la nourriture de l'esprit !

    1. Jol - sam 27 Fév 21 à 19 h 13

      malheuresuement dans ce domaine pas d'obesité

      1. Abolition_de_la_monnaie - dim 28 Fév 21 à 11 h 15

        sauf peut-être celle des rayons occupés par des grosses entreprises hégémoniques qui impose sa loi au marché de la culture.

  2. Georges Marchais - lun 1 Mar 21 à 14 h 21

    Librairie pour quoi faire ?
    cela ne sert à rien.

    La preuve le peuple français est un peuple éduqué, la majorité de la population à la bac et fait des études.
    Et pour autant le peuple n'a aucun pouvoir. Un homme seul peut décider de la liberté de 60 millions de gens.

    Évidemment on a encouragé les gens à lire en leur faisant croire que cela les rendrait plus intelligents, cela les juste rendus passifs.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut