Crédits: Union européenne – contient des données Copernicus Sentinel 2019 modifiées

Lyon : les écologistes appellent à se rassembler pacifiquement devant le consulat de Russie

Les écologistes de la Métropole de Lyon appellent les Lyonnais à se rassembler pacifiquement devant le consulat de Russie de Lyon ce mardi à 17h en soutien au peuple ukrainien.

La tension monte en Europe de l'Est. Après la reconnaissance par le président de la Russie, Vladimir Poutine, de l’indépendance des régions séparatistes ukrainiennes de Donetsk et Lougansk.

En relai de l’appel national lancé par Yannick Jadot, le candidat écologiste à la présidentielle, les écologistes appellent tous les habitants de Lyon et de la région à se rassembler pacifiquement ce mardi 17h devant le consulat de Russie de Lyon en soutien au peuple ukrainien. Le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, est annoncé.

"La nouvelle agression militaire russe contre l'Ukraine met en danger l'intégrité et la démocratie de ce pays et la paix en Europe. Elle provoque une rupture unilatérale des accords de Minsk. Elle mérite une réaction forte de la France avec l'Europe unie", explique Jadot dans un communiqué. "J'appelle les Françaises et les Français à marquer leur solidarité avec le peuple ukrainien, leur refus de la brutalité de Poutine et leur attachement à la démocratie en se rassemblant aujourd'hui devant les représentations diplomatiques Russes. La liberté, la démocratie et la paix doivent prévaloir", ajoute-t-il.

Le rassemblement à Lyon est prévu devant le consulat de Russie, au 55 Rue du Sergent Michel Berthet, 69009 Lyon (métro Gorge de Loup).

L'association Lyon-Ukraine rassemble des expatriés ukrainiens qui organisent des événements culturels pour mieux faire connaître leur pays dans le Rhône. En pleine crise ukrainienne, Kostiantyn Achkasov, vice-président de l'association, racontait la semaine dernière à Lyon Capitale les inquiétudes des expatriés. Un papier à retrouver ici.

Lire aussi : Crise ukrainienne : "On mène une diplomatie populaire", explique le vice-président de l'association Lyon-Ukraine

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut