faits divers arrestation police
Gendarmerie © Tim Douet

Lyon : les cerveaux présumés d’un trafic de drogue international basés dans la région

Les sections recherches de la gendarmerie de Versailles et de Lyon enquêtent depuis un an sur un trafic international de drogue. Le 23 mars ils ont arrêté plusieurs de ses têtes pensantes dans la région lyonnaise.

Une vaste opération des forces de l’ordre a été organisée le 23 mars dans toute la région lyonnaise. Dans le 4e et 5e arrondissement de Lyon, à Saint-Priest, Vénissieux, Pierre-Bénite, Chassieu et Villefontaine, situé en Isère, plusieurs personnes ont été interpellées. Elles sont toutes soupçonnées d’appartenir à un réseau international d’importation de drogue, explique Le Progrès, à l’origine de l’information.

Tout a commencé il y a un an, en mars 2020. Les enquêteurs des sections de recherches de la gendarmerie de Versailles et Lyon, sous la direction de la juridiction interrégionale spécialisée du tribunal judiciaire de Paris, se sont penchés sur des importations de cannabis et cocaïne par go-fast depuis les Pays-Bas et l’Espagne .

Plusieurs voyages ont été identifiés et des arrestations ont commencé à partir de septembre 2020. Avec la nouvelle vague d’interpellation du 23 mars, les gendarmes pensent avoir démantelé le réseau et avoir mis la main sur le principal lieutenant du dirigeant du trafic. Ce dernier, dont la famille est bien connue dans l’Est lyonnais, reste en fuite.

4 commentaires
  1. JANUS - jeu 1 Avr 21 à 19 h 16

    "dont la famille est bien connue dans l’Est lyonnais, reste en fuite". RAS !

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. avenue69 - jeu 1 Avr 21 à 22 h 39

    Jusqu'à preuve du contraire, "section " est un nom commun féminin, alors pourquoi écrivez-vous "ils" ont arrêté et non pas "elles"... ?

    Signaler un commentaire inapproprié
  3. Abolition_de_la_monnaie - ven 2 Avr 21 à 10 h 11

    1 an de travail par de nombreuses personnes, des moyens techniques et autres, pour au final devoir recommencer dans pas longtemps parce que ce réseau tombé sera remplacé par un autre...

    si seulement les citoyens avaient compris la phrase "les mêmes causes produisent les mêmes effets",
    et commencé à construire une société où les trafics en tous genres ne sont plus possibles, une société sans monnaie ni troc ni échange...

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. JANUS - mar 6 Avr 21 à 7 h 01

      Abomination de la haine fait nous rêver comme la maire de Poitiers !

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut