Lyon : les bacs à fleurs vont être retirés de la rue Edouard Herriot

Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé que le maire de Lyon Gérard Collomb avait accepté de retirer les bacs à fleurs qu'ils avaient fait poser sur les voies de bus et pistes cyclables. Le contexte actuel et la nécessité de distanciation entre les personnes auront eu raison de ce symbole du "greenwashing".

Les bacs à fleurs vont bientôt disparaître de la rue Édouard Herriot. Dès son annonce en juin 2019, ce projet avait déclenché la polémique, puisqu'il consistait à supprimer les voies de bus et pistes cyclables pour mettre des végétaux, sans toucher à l'espace dédié aux voitures.

Un double sens cyclable sécurisé

Considérés comme un symbole du "verdissement", "greenwashing", les bacs pénalisés cyclistes, piétons et usagers des transports en commun. Passer à vélo était devenu dangereux sur le secteur. Ce lundi, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld vient d'annoncer que le maire de Lyon, Gérard Collomb, avait accepté de faire enlever les bacs qu'il avait fait poser.  "il nous a dit qu'il donnerait la consigne aux services de la ville d'enlever les jardinières et a donné son accord pour déployer un double sens cyclable sécurisé sur la rue", a précisé David Kimelfeld. Le contexte actuel et l'obligation de pouvoir maintenir des distances entre les individus auront eu raison du projet. 

Installés en septembre 2019, avant une campagne électorale où même les autoroutes étaient "vertes", les bacs devaient rester au moins 18 mois, pour un budget de 600 000 euros. Lors de la concertation publique, la majorité des participants s'était opposée aux projets sur les voies de bus et vélos. Leur avis n'avait pas été suivi pour le résultat qu'on connaît aujourd'hui. 

à lire également
Coronavirus à Lyon - police à la Guillotière
Si contrairement aux habitants de Vaulx-en-Velin ou de la Guillotière, ceux de la Presqu’île de Lyon ont pu profiter d'un grand calme durant le confinement, les nuisances sont de retour rue Édouard Herriot.
6 commentaires
  1. gintonic - 4 mai 2020

    Quel fiasco!
    600k€, soit plus d’impots que je paierai de mon vivant, dépensés pour mettre des bacs a fleurs pendant 6 mois...

  2. Josette Dorel - 4 mai 2020

    quelle honte une somme pareille pour "e................r" le citoyen et faire que a part la "banlieu" plus personne ne s'y rend dans le centre....

  3. JANUS - 4 mai 2020

    Citoyens lyonnais, aux urnes….. Sortez le !

  4. Jol - 4 mai 2020

    ils les enlevent pour le confinement / covid
    mais j'espère qu'ils les remettront après !

  5. Catherine Jouffroy - 5 mai 2020

    C'est SCANDALEUX, M. Collomb utilise l argent des contribuables sans regarder. 600000 €, c'est énorme, et ça va passer à la poubelle. Enlever ces jardinières va coûter encore de l argent à la collectivité. Est-ce que ces jardinières vont être re installées ailleurs ou seront elles détruites ? Regarder le nombre de familles qui sont et qui vont être en grande difficultés avec la crise.
    Aujourd'hui, avec la situation actuelle où les entreprises et services publics sont en difficultés financières, c'est HONTEUX. Ce n'est pas possible de gérer les finances publiques de cette façon et ce n'est pas écologique.

  6. jos - 5 mai 2020

    Incompetence dans toute sa splendeur et gaspillage de l argent public.ce personnage a toujours vécu aux frais des contribuables .a dégager lors des prochaines élections
    Tout ça pour s attirer le vote des verts
    NAVRANT

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut