Lyon : les 2 millions de pièces secrètes du musée des Confluences

Plus de 2 millions de pièces inventoriées sont conservées dans les réserves du musée des Confluences.

Le 4 novembre 2002, il y a très exactement dix-huit ans, était inauguré le Centre de conservation et d'étude des collections (CCEC) du musée des Confluences (l'accroissement des collections du fait du rayonnement du musée a quasiment saturé les réserves existantes).

C'est dans ce lieu, de 3 125 m2 et cinq niveaux de la rue Bancel (dans le 7e arrondissement), que sont conservées 2,2 millions de pièces inventoriées.

"Ce chiffre peut paraître étonnant mais c’est le propre d’un musée d’histoire naturelle que d’avoir un nombre important de pièces, explique Emmanuel Stawicki, responsable du service relations publiques et presse du musée des Confluences.  A titre d’exemple, les plus petites sont des coquilles de mollusques de quelques millimètres de diamètre et sont conservées comme d'autres par lots, d'où l'estimation globale du nombre de spécimens. La plupart d'entre eux constitue le socle d'un conservatoire scientifique de la biodiversité et n'a pas nécessairement d'intérêt à être présenté au public. Ils sont en revanche consultables sur rendez-vous par les chercheurs et étudiants. L’appellation "musée de France", dont bénéficie le musée des Confluences, implique en effet des missions de conservation et d’ouverture aux chercheurs."

Cet équipement modèle a effet la double vocation de conserver et de diffuser le savoir.

Le CCEC abrite également une salle de quarantaine et de désinfestation : les objets entrant ou revenant de prêt ainsi que les nouvelles acquisitions sensibles aux attaques biologiques ne rejoignent en effet pas directement les réserves, où elles risqueraient de contaminer les autres collections.

0,13 % de pièces exposées

Dans le parcours permanent du musée es Confluences, environ 3 000 pièces sont exposées, soit 0,13 % de l'ensemble des pièces inventoriées.  Quant aux expositions temporaires, selon leur nature, elles peuvent présenter quelques dizaines d’objets ds collections du musée ("Makay , un refuge en terre malgache") ou plusieurs centaines, comme la prochaine exposition temporaire "L'oiseau rare, de l’hirondelle au kakapo" (19 décembre - 23 janvier) mettra en scène près de 240 oiseaux naturalisés.

En outre, le musée des Confluences prête régulièrement des pièces à d’autres institutions dans le monde entier. En 2019, il y a eu 22 prêts, soit 962 pièces sorties du musée. Le plus petit prêt concernait une seule pièce, quand l’exposition Dans la chambre des merveilles à Pointe-à-Callière (Montréal) en dénombrait 528.

 

 

 

 

 

 

1 commentaire
  1. JANUS - mer 4 Nov 20 à 19 h 15

    Il est utile de rappeler que le musée des Confluences est le dépositaire de l'ex musée Guimet sis Lyon 6°
    Pour l'histoire les collections du musée Guimet de Paris sont celles que les Guimet ont vendu il y a un siècle.

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut