Lyon : le cambrioleur rentrait chez ses victimes sans effraction

Deux individus ont été interpellés à Lyon, soupçonnés d'être liés à une série de cambriolage où les victimes ont été volées sans effraction. La technique était bien rodée.

Le 21 mai, à Villeurbanne, les policiers interpellent un homme trentenaire, déjà connu pour 45 antécédents judiciaires et une femme quadragénaire (5 antécédents). Ils venaient de vendre dans une boutique une télévision et une barre de son qui avaient été volées le 20 mai. Plus tôt dans l'année, ils avaient également revendu des consoles de jeux dérobées lors de cambriolages. Les empreintes de l'homme avaient été également retrouvées sur les lieux de deux vols sans effraction commis fin 2018. Par rapprochement, les policiers ont retrouvé trois vols similaires commis durant la même période, avec la même technique. En effet, les auteurs récupéraient les clés de leurs victimes dans les boites aux lettres, ce qui permettait ensuite de rentrer dans les domiciles sans effraction.

La femme a indiqué ignorer d'où venait le matériel qui était revendu ensuite, expliquant qu'il était fourni par son comparse. L'homme a reconnu une série de vols commis en 2018, mais a nié les trois faits de 2019 malgré la découverte lors de la perquisition de son domicile d'une enceinte Bluetooth dérobée lors d'un cambriolage le 20 mai. La femme a été laissée libre avec une convocation en justice pour octobre. L'homme sera présenté au parquet ce jeudi.

Dans tous les cas, il reste impératif de ne pas laisser les clés de sa maison ou de son appartement dans sa boite aux lettres, les cambrioleurs profitant régulièrement de cette occasion pour visiter les domiciles sans effraction.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut