Aprilium Bd Marius Viviers-Merle © Tim Douet

Lyon : l’assureur April sous la menace d’un redressement fiscal

Mauvaise surprise pour le géant de l’assurance, dont le siège est à Lyon. L’administration fiscale pourrait réclamer à April 69,8 millions d’euros.

Drôle de cadeau sous le sapin pour l’assureur April. Depuis le 24 décembre, le groupe international dont le siège est basé à Lyon, fait l’objet d’une proposition de rappel à l’administration fiscale à hauteur de 69,8 millions d’euros. Un montant lié à l’activité de ré-assurance exercé par la filière Axeria Re, basée à Malte depuis 2007. Dans un communiqué, le groupe se défend en précisant que "la somme n’est pas exigible". Mais selon France Info, April reste inquiet. La somme demandée par l’administration fiscale représente 1,7 fois le bénéfice de l’année dernière, d'un montant de 39,6 millions d’euros. Toujours dans son communiqué, l’entreprise rappelle que son activité basée à Malte se plie aux exigences de l’autorité locale chargée des finances, comme aux réglementations européennes, pour son activité de 2007 à 2015 avec sa filière Axeria Re.

Le groupe April avait été épinglé au cours de l’année dernière dans l’affaire des Malta Files. Une enquête réalisée par l’European Investigative Collaborations -composé d'un réseau européen de journalistes du Der Spiegel, Le Soir, Mediapart, Falter, El Mundo, l’Espresso, Newsweeek Serbia, Politiken et The Balck Sea- dénonçait les montages d’optimisation fiscale du groupe et ses opérations immobilières.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut