4Fi3836 Vue de l’intérieur de la patinoire du Palais de Glace (Archives municipales de Lyon)

Lyon : la patinoire oubliée dans l'ancien musée Guimet

L'ancien muséum d'histoire naturelle de Lyon va bientôt connaître une nouvelle vie. Une ancienne incarnation oubliée fêtera bientôt ses 120 ans. Histoire de l'ancien Palais des glaces, quand le musée Guimet abritait une patinoire.

Fermé depuis le 2 juillet 2007, le musée Guimet de Lyon deviendra les Ateliers de la danse en 2021. Dans la mémoire des Lyonnais, les lieux resteront comme l'ancien muséum d'histoire naturelle. Une de ses autres vies a été oubliée à travers les années. Il y a bientôt 120 ans, le musée abritait... une patinoire.

Il faut revenir en 1878, les travaux du premier musée Guimet débutent boulevard du Nord (des Belges aujourd’hui). L'industriel et collectionneur Émile Guimet veut offrir à Lyon un édifice qui doit abriter un musée religieux, pour “mettre tous les dieux sous le même toit”.

L'initiative va être un échec, les visiteurs se font rares, la municipalité ne soutient pas Guimet et les chercheurs critiquent le projet. Le collectionneur propose de céder à la Ville le bâtiment pour qu’elle y transfère les pièces du muséum. Il se heurte à un refus. Définitivement vexé, il décide de partir à Paris où il fera construire l'exacte réplique de son musée lyonnais. Cette dernière est inaugurée en 1889.

Une deuxième vie de glace

Le bâtiment lyonnais va vivre quelques péripéties, une vente aux enchères est un échec. En 1899, la Société frigorifique de Lyon décide de le louer, avant de s'en porter acquéreur en 1901. Elle transforme le musée en complexe industriel dédié à la fabrication de la glace, ainsi qu’en lieu de loisir avec installation d'une patinoire (avec l'une des rares photos de l'intérieur des lieux en illustration de cet article). Ainsi né le Palais des glaces qui deviendra par la suite Casino des Sports où l'on retrouve également un restaurant, un théâtre et un jardin d'hiver. Ce pôle de loisirs est un échec, l'activité de fabrication de glace ralentit. En 1909, la Société Frigorifique dépose le bilan.

Lyon décide de racheter le Palais des glaces, le jeune maire Édouard Herriot a toujours regretté le départ de Guimet pour Paris. La patinoire est démontée pour laisser sa place à la "grande salle" et le muséum d'histoire naturelle de Lyon voit enfin le jour en 1914.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 27 Jan 20 à 12 h 49

    Et le musée Guimet a déménagé en partie parce que la mise aux normes du lieu coûtait "trop cher" (c'est un argument que j'ai lu pour valider la création du musée des confluences, vous savez, ce bâtiment en béton dont on voit déjà des fissures sur le sol),
    mais il sera quand même "mis aux normes" pour le prochain utilisateur "Les Ateliers de la Danse."
    Ha l'immobilier à Lyon... en fait, y'a que ça qui marche et toujours "en marche" ! 😀

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut