Grégory Doucet en visite Au Tambour

Lyon - Journée internationale des droits des femmes : la ville de Lyon met en avant deux associations

Ce lundi 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes, Grégory Doucet, le maire EELV de Lyon, a voulu mettre en avant le travail de deux associations : Au Tambour qui vient en aide à des femmes précaires et Règles élémentaires qui collecte des protections périodiques.

En ce 8 mars, pour la journée internationale des droits des femmes, Grégory Doucet, le maire de Lyon, a tenu à mettre en avant le travail d’une association, Au Tambour, dans le 6e arrondissement. Dans ce local, des femmes précaires ou victimes de violence peuvent, trois après-midi par semaine, avoir accès à des activités ou à des besoins de première nécessité : douche, vêtements ou produits d’hygiène. Depuis l’ouverture du site en juillet 2020, 144 femmes ont franchi les portes de ce lieu pour un total de plus de 700 passages. Une des particularités de cette association, aidée par la ville de Lyon et la métropole, est de n’accueillir que des femmes, sans leurs enfants, et en non-mixité. “C’est important qu’elles viennent sans leurs enfants, en tant que femmes et pas en tant que mère. Ici, nous voulions que les femmes trouvent un lieu qui leur est dédié et où elles peuvent se sentir en sécurité à la différence des accueils de jour”, explique Lucile Marcelin, la coprésidente de l’association. Un lieu symbolique pour Grégory Doucet d’une réalité longtemps invisible : “cinq millions de femmes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Faire valoir une action comme celle-ci nous paraissait important le 8 mars”.

Le maire de Lyon en a aussi profité pour rappeler que la ville de Lyon et la métropole s’était associée à une grande opération de collecte de protections hygiéniques, lancée par Règles élémentaires, qui seront ensuite redistribuées aux femmes en grande précarité.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut