Lyon : il fume dans le tram, un passager le frappe violemment

Un homme a été agressé vendredi vers 0h30 dans le tram T2, à hauteur de la gare de Perrache, à Lyon. Alors qu'il fumait dans la rame, il a été frappé violemment par un homme. Il est blessé au nez et à l'oeil.

Un homme a été agressé vendredi vers 0h30 dans le tram T2, à hauteur de la gare de Perrache, à Lyon.

D'après Le Progrès, alors qu'il fumait dans la rame, ce qui est interdit, il a été interpellé par un groupe de personnes puis frappé violemment par un homme. Il est blessé au nez et à l'oeil.

L'agresseur a ensuite réussi à prendre la fuite avant l'arrivée des policiers.

à lire également
12 commentaires
  1. JANUS - 20 janvier 2020

    Il fume dans le tram et fuit avant l'arrivée des flics: un fumiste de merde !

  2. olive63 - 20 janvier 2020

    Il semble que Janus (ou moi ?) n'ait pas bien vu le libellé final de l'article : l'agresseur a fui avant l'arrivée des policiers. L'agresseur est en théorie celui qui a frappé, l'agressé, celui qui a été frappé...en l'occurrence celui qui a fumé. Quoi qu'il en soit, il est certainement malheureux que la violence sévisse, mais il est heureux que la citoyenneté porte assistance à l'autorité (quelle qu'elle soit) pour faire cesser ces actes d’égoïsme qui méprisent le public.
    En résumé, bien fait pour le fumeur tabassé, et que s'il recommence, d'autres personnes lui fassent comprendre que sa liberté s'arrête là ou commence celle des autres.

  3. ifoyaka - 20 janvier 2020

    On ne peut cautionner cette brutalité mais je ne le plains pas il l'a bien cherché.Moi qui suis fumeur il y a le respect des autres et des lois.Si tous ceux qui nargue le public par irrespect avaient ce chatiment certainement de crainte ils se conduiraient mieux!!!!

  4. dlebac - 20 janvier 2020

    "Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude" est un bel adage juridique !

    1. Cocomaoui - 20 janvier 2020

      Janus,lis correctement l article,c est l agresseur qui a pris la fuite..

      1. JANUS - 3 février 2020

        Cocomaoui merci

  5. Antholyon - 20 janvier 2020

    Non mais c'est énorme, le mec il se torche du civisme et du vivre ensemble dans les transports en commun ( ou il y a le mot COMMUN dedans ce qui signifie des règles à respecter pour tous) et c'est lui la victime selon le journal. Alors je vais t'expliquer, je prend les TCL que ce soit avec mon fils ou pour aller au travail TOUT les jours ce genre d'incivilités il y'en à tout les jours. Je ne fume pas et On demande à mon fils de 1 ans si il veut faire du tabagisme passif ? NON. Alors il a eu la raclée que tout le monde rêve de donner à toutes personnes agissant ainsi.Bravo Monsieur vous n'êtes pas un agresseur mais juste un type bien. En espérant que ce soit le début d'une longue série, puisque les agents TCL ne sont pas capables d'intervenir pour le bien être de tout le monde.

  6. Bodyguard - 20 janvier 2020

    Quand on respecte pas les gens il faut pas s'attendre à être respecté...
    Quand il n'y a plus de justice il ne faut pas s'attendre à ce qu'on la demande, on l'a fait...
    Je félicite ses gens qui ont rendu justice aux usagers, a monsieur ou madame tout le monde et aux enfants qui empreinte chaque jour le bus...

  7. ftgmagala - 21 janvier 2020

    Bonjour je prends les transports en commun tous les jours je paye un abonnement plein bus , je descends à Charpennes pour prendre ensuite le T1 jusqu'à la Guillotière ... Pas besoin d'en dire plus .... C'est la guerre tous les jours. Les fraudes les crachats , la fumette ,et les Marlboro du " bled."
    Que ce soit l'aller le retour c'est la misère. Règle numéro 1 , Ferme ta gueule et n'oublie pas de te laver les mains lorsque tu arrives sur à ta destination ... Je me suis fait déjà taper 3 fois mon téléphone .... Les endroits stratégiques il y en a ...
    Il ne reste plus côté cl de prendre en considération et d'appliquer les mesures nécessaires pour vivre ensemble.Juste un petit rappel car on oublie facilement , il y a quelques années à Charpennes un mec se fait planter avec un couteau par un SDF avec une fouine sur lui !... On en parle plus mais en attendant le jeune il est dans son cercueil .... De toute évidence ce laxisme profite à toute la racaille et les bobos sur les champions du monde des marches blanches .... Fin du Bal , c'est la guerre .

  8. ftgmagala - 21 janvier 2020

    Bonjour je prends les transports en commun tous les jours je paye un abonnement plein bus , je descends à Charpennes pour prendre ensuite le T1 jusqu'à la Guillotière ... Pas besoin d'en dire plus .... C'est la guerre tous les jours. Les fraudes les crachats , la fumette ,et les Marlboro du " bled."
    Que ce soit l'aller le retour c'est la misère. Règle numéro 1 , Ferme ta Gueule et n'oublie pas de te laver les mains lorsque tu arrives sur à ta destination ... Je me suis fait déjà taper 3 fois mon téléphone .... Les endroits stratégiques il y en a ...
    Il ne reste plus qu'à prendre en considération ses faits et d'appliquer les mesures nécessaires pour que le " Vivre Ensemble " prenne un sens ,Juste un dernier petit rappel , car on oublie trop vite , il y a quelques années à Charpennes un jeune se fait planter avec un couteau par un SDF qui avait une bestiole avec lui " une fouine " si vous vous souvenez ... On en parle plus , mais en attendant le jeune il est dans son cercueil .... De toute évidence ce Laxisme profite à toute la racaille mais rassurez vous les Bobos ( biens au chaud dans leur duplex du 1er ou de la Croix-Rousse ... J'en passe et j'en oublie ) toutes les Assos et les " Yeah man " sont là pour les soutenir .... Rassurez-vous , on est les Champions du Monde des Marches Blanches .... Fin du Bal , Si vis pacem, para bellum (« Si tu veux la paix​, prépare la guerre » )

  9. val - 21 janvier 2020

    Que ce soit du coté de la victime ou de l'agresseur, il y a à la base un gros problème d'éducation ... que font les parents et l'école ?

    1. JANUS - 3 février 2020

      A partir d'un certain âge, l'éducation est déjà bouclée. Les jeux sont faits.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut