Lyon : histoire de la Tour rose, qui n'était pas rose

Dans le Vieux Lyon, l’emblématique hôtel "Tour rose" au 22 rue du Bœuf accueille désormais "Food Traboule", une aire regroupant plusieurs espaces de restauration. Mais contrairement à ce que son nom laisse entrevoir, la vraie "Tour rose", située au 16, n'a pas toujours été... rose.

Au 16 rue du Bœuf, il suffit de franchir le seuil pour découvrir l'une des merveilles du Vieux Lyon : la Maison du Crible !

Elle est plus connue sous le nom de "Tour Rose", à cause de sa tour qui abrite un escalier depuis sa construction durant la Renaissance par un propriétaire qui fit construire l'un des bâtiments les plus hauts du quartier. Néanmoins, à ce moment-là, elle ne serait pas rose, et ne le deviendra que bien plus tard.

Plusieurs hypothèses circulent encore sur l'origine de son nom : pour certains, elle abritait à partir de 1541, Martin de Troyes, inspecteur des impôts, une fonction que l'on aurait surnommé à la l'époque "le crible". Pour d'autres, cela viendrait d'une enseigne était ornée d'un crible, un tamis, devant le bâtiment, un symbole que l'on retrouvait chez les artisans de l'époque.

Pour revenir sur sa couleur, elle est considérée "comme récente" et ne daterait que des années 70. Avant cela, aucune mention du "rose" pour la Maison du Crible. On ignore néanmoins qu'elle était sa couleur d'origine. Après cette restauration, elle prendra progressivement le nom de "Tour rose", tandis que "Maison du crible" se fera de moins en moins courant.

à lire également
L’entrée de l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon © Tim Douet
L'agence régionale de santé vient de publier son bilan des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes. Si ces chiffres n'indiquent qu'une tendance de l'épidémie, il montre une évolution qui reste stable. 
Faire défiler vers le haut