Lyon : douche pour un, douche pour tous

La mobilisation pour favoriser un accès gratuit à l’hygiène n’a pas dit son dernier mot.

Après la fermeture des bains-douches publics de l'impasse Flesselles par la ville de Lyon, les habitants qui se sont formés en collectif entendent continuer leur lutte. Le soir précédant la fermeture, le collectif illuminait les bâtiments pour contester. Le week-end suivant, les membres du collectif défilaient entre la place Bellecour et celle des Terreaux en peignoir et serviette de bain pour protester contre la centralisation des services de bains-douches publics à Gerland. Sur les marches de l'hôtel de ville, les manifestants avaient déposé des savons pour clarifier leur message à Gérard Collomb.

Favoriser le développement et non la suppression

Demain, lundi 7 mars, le collectif se retrouve en assemblée générale pour mettre en place de nouvelles actions de mobilisation. Soutenu par plusieurs associations comme Médecins du Monde, ATD Quart Monde, le Planning Familial, Ensemble pour un Repas ou encore le Secours Catholique, les habitants souhaitent que la ville se penche de nouveau sur la nécessité sociale d'avoir plus de locaux permettant aux personnes précaires de se laver.

La maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, souhaite elle aussi une réouverture des bains-douches de l'impasse Flesselles et continue de déplorer une "hécatombe du social à Lyon".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut