faits divers Douane Opération de Police à Décines © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : des réfugiés sans abris verbalisés pendant le confinement

L'association Forum réfugiés a constaté la verbalisation de plusieurs dizaines des sans-abri demandeurs d'asile durant le confinement à Lyon. De son côté, la préfecture explique ne pas avoir trace de ces contraventions.

Selon nos confrères de Médiacité Lyon, “plusieurs dizaines” de demandeurs d'asile ont été verbalisés par les forces de l'ordre durant le confinement. Les procès-verbaux consultés par le journal indiquent comme justification de la contravention : “Déplacement hors du domicile sans document justificatif”. Sur ces PV d'un montant de 135 euros est aussi indiqué l'adresse de Forum réfugiés – Cosi, le 326 rue Garbaldi, Lyon 7e. 

Questionnée par le journal, l'association ne décolère pas. “On a eu connaissance de plusieurs dizaines de cas de contraventions établies à l’encontre de demandeurs d’asile. (...) Certains vivent dans les squats, comme celui de Maurice Scève ou de Valmy. Est-ce que les forces de l’ordre ont estimé qu’ils devaient y rester confinés ? Ce serait un raisonnement très cynique”. 

De son côté la préfecture contactée assure qu'à “sa connaissance aucune personne sans-abri n'a été verbalisée.” “Bien évidemment, si les associations viennent nous voir avec le PV d'une personne SDF verbalisée, on procédera à l'annulation immédiate de celui-ci. Mais pour le moment ça n'a pas été le cas. Il y a eu des directives nationales et préfectorales claires sur ce point. Il faut aussi dire que si la personne contrôlée ne se présente pas en tant que réfugié et donne une adresse (celle de Forum réfugiés – Cosi, en l'occurrence, NdlR), les policiers peuvent dresser un procès-verbal. Ils ne connaissent pas toutes les adresses”, ajoutent les services de l'État. Un argument discutable selon Médiacité qui rappelle que sur l’un des PV, le nom de l’association est écrit en toutes lettres à côté du nom de la personne verbalisée et de l'adresse. 

Déjà lors du début de confinement, le SAMU social avait recensé plusieurs cas de verbalisation de SDF à Lyon. Après une enquête administrative, la préfecture avait indiqué ne rien avoir trouvé. 

1 commentaire
  1. Erik69 - 28 mai 2020

    Et pour ces migrants ne seraient pas verbalisés ?
    Ce sont des responsables et en plus on ne leur a pas dit de venir chez nous.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut