Vue de Lyon la nuit
Fontaine des Jacobins la nuit 30 ans plan lumières 2018 © Tim Douet

Lyon : des habitants dénoncent une escalade des nuisances la nuit

Depuis plusieurs mois, le collectif Presqu'ile en colère se mobile contre les nuisances dans le centre-ville, notamment du côté de la rue Édouard Herriot. Désormais ces habitants dénoncent une escalade des incivilités. 

Avec le déconfinement, les nuisances la nuit sont reparties de plus belle du côté de la rue Édouard Herriot, et plus largement dans le centre-ville de Lyon. Mais les rodéos urbains et autre coups de klaxon en pleine nuit le week-end commencent à être rejoints par d'autres comportements qui transforment le quotidien "en véritable enfer", selon le collectif Presqu'île en colère.

Des nuisances sont apparues en semaine, avec des concerts de klaxons, rodéos sur la rue, tandis que le week-end, c'est désormais l'escalade selon le collectif, "Les incivilités changent peu à peu de visage. Si les voitures klaxonnent maintenant délibérément les soirs de semaine, les nuisances prennent un autre visage le week-end".

Ainsi, les habitants soulignent une situation qui s'aggraverait : "Avant 22h, les rues deviennent un véritable terrain de jeu où les conducteurs de voitures, scooters et quads adoptent un comportement d’une dangerosité extrême ! Les piétons ne sont même plus en sécurité sur les trottoirs ! À cela il faut ajouter les cris sauvages délibérés, bagarres, attroupements autour de boîtes de nuit à ciel ouvert improvisées, la liste est longue", Presqu'île en colère se tourne une nouvelle fois vers la ville pour trouver des solutions. À quelques jours du deuxième des élections municipales, cette question de la tranquillité pourrait bien être l'un des chantiers à régler en priorité pour les nouveaux arrivants à l'Hôtel de Ville. La patience des habitants de ce secteur, mais aussi celui de la Guillotière ou de Gerland semble avoir atteint ses limites. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut