Semaine de solidarité
@ Jamais sans toit

Lyon : des goûters solidaires pour offrir un toit aux élèves sans-abri

Le collectif lyonnais "Jamais sans toit" lance ce lundi sa semaine solidaire. Des goûters et repas solidaires seront organisés dans plusieurs écoles de la métropole, pour récolter des fonds.

Près d'un mois après la rentrée scolaire, "Jamais sans toit", un collectif qui regroupe les comités de soutien aux enfants scolarisés sans-abri pointe du doigt la situation précaire de nombreux enfants. 130 écoliers lyonnais seraient encore sans domicile. "Ce chiffre est bien en deçà de la réalité de la situation, précise le collectif, car il ne prend en compte qu'une trentaine d'établissements scolaires répertoriés."

Les membres de "Jamais sans toit" dénoncent également "des conditions de vie indignes et incompatibles avec le suivi d'une scolarité normale, dans l'indifférence totale des pouvoirs publics".

"Réaffirmer le droit à l’hébergement d’urgence"

Par le passé, cette situation a conduit certains établissements scolaires à héberger pendant plusieurs jours, "parfois pendant des mois", les enfants en situation critique. Le collectif ajoute : "Ces occupations ont généré un véritable élan de solidarité auprès des parents, enseignants, habitants du quartier et ont permis l'hébergement de plusieurs centaines de personnes."

"Jamais sans toit" lance une semaine solidaire lundi. Des goûters et repas seront organisés dans plusieurs écoles de Lyon, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne, en vue de récolter des fonds pour les élèves défavorisés qui seront utilisés pour payer des nuits d'hôtel. Pour le collectif, ce sera "l’occasion de réaffirmer avec force le caractère inconditionnel du droit à l’hébergement d’urgence consacré par la loi".

 

Les écoles participantes : Berthelot, Jean-Pierre Veyet, Gilbert Dru (Lyon 7e), Lucie Aubrac (Lyon 2e), Robert Doisneau, Michel Servet (Lyon 1er), Grandclément, Youri Gagarine, Jean Vilar, Anton Makarenko (Vaulx-en-Velin), Jean Zay (Villeurbanne).

à lire également
Avocats palais de justice
Poursuivies pour violences sur 18 élèves, la directrice et une éducatrice de l'école Maria Montessori de Villié-Morgon, dans le Beaujolais, ont été respectivement condamnées à 12 et 6 mois de prison avec sursis, ce vendredi, par le tribunal de Villefranche-sur-Saône. Elles ont été relaxés de certains chefs d'accusation. Récréations dans le froid, sieste dans les […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut