Lyon : des alévis entament une grève de la faim symbolique

Une partie de la communauté alévie de Lyon s’est rassemblée pacifiquement hier devant le consulat turc. Une manifestation pour exprimer leur colère face aux violences qui traversent de part et d’autre leur pays d’origine : la Turquie.

Le petit groupe d'une vingtaine de personnes s'est rendu ce mercredi devant le consulat de Turquie, dans le 6e arrondissement de Lyon, pour protester contre “les massacres des civils kurdes en Turquie”,selon les informations du Progrès.

Issus d'une minorité musulmane, les représentants de la communauté, notamment ceux du Centre culturel des alévis de Lyon, ont déposé une “gerbe noire” en guise de réprobation de la politique turque. Trois d'entre eux entament une grève de la faim symbolique jusqu'à dimanche.

Qui sont les alévis ?

Les alévis sont une minorité religieuse musulmane qui vit notamment en Turquie. Depuis le XVIe siècle, les alévis sont régulièrement marginalisés, en particulier par les pouvoirs sunnites.

Farouchement opposés à la politique du parti islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan, ils souhaitent que leur identité soit reconnue par le Gouvernement. C'est d'ailleurs cette volonté commune de reconnaissance qui les amène à dénoncer le sort subi depuis plusieurs mois par les Kurdes de Turquie. Depuis les attentats de Suruç, le 20 juillet dernier, l'escalade de violence entre les différentes communautés présentes en Turquie n'a pas cessé.

La veille de la manifestation des alévis de Lyon, un nouvel attentat frappait la ville d'Istanbul, attribué à un partisan de l’État Islamique, tuant 10 touristes allemands. Ce jeudi matin, six morts sont à déplorer dans une attaque à la voiture piégée dans le sud-est du pays. Cette fois-ci, l'attaque est attribuée au mouvement kurde PKK, considéré par le gouvernement turc comme le principal groupe terroriste à combattre en Turquie.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut