faits divers
Police judiciaire © Tim Douet

Lyon : clap de fin pour un gang de cambrioleurs qui s'attaquaient toujours à la même entreprise

Un gang de cambrioleurs a été interpellé samedi 30 octobre, alors qu'ils tentaient de pénétrer dans les locaux d'une société de location de box de l'agglomération lyonnaise. L'entreprise était visée pour la quatrième fois en un mois et demi.

Ils s'attaquaient toujours à la même cible : des locaux d'une société de location de box pour particuliers et professionnels, situés un peu partout dans l'agglomération lyonnaise. Un commerçant s'est notamment vu être victime d'un préjudice de 150 000 euros avec le vol de vêtements de luxe et matériel hi-fi professionnel.

La Sûreté Départementale du Rhône était alors saisie de l'enquête et procédait à plusieurs investigations leur permettant notamment de déterminer le type de véhicule utilisé pour les vols. Ils plaçaient également les différents sites de l'entreprise sous surveillance. L'enquête indiquait que les cambrioleurs présumés usaient toujours du même mode opératoire : ces derniers parvenaient à pénétrer dans le site grâce à un procédé leur permettant de connaître le code d'entrée. Ensuite, ils inspectaient les locaux et procédaient à l'effraction des boxes les plus intéressants.

Des malfaiteurs présumés, tous inconnus des services de police

Le 29 octobre dernier, alors qu'il tentait de s'introduire dans le local du 8e arrondissement de Lyon, le gang de cambrioleurs était interpellé par la police pour "vol par effraction et association de malfaiteurs". La détection d'une intrusion avait été détectée plus tôt, vers 5h50 du matin.

Ce sont ainsi trois hommes de 21, 30 et 42 ans, tous de nationalité roumaine et inconnus des services de police français, qui tentaient de pénétrer dans l'établissement, toujours selon le même mode opératoire. Les éléments découverts dans le véhicule utilisé permettant de confirmer les soupçons des enquêteurs quant à leur participation aux faits visés.

Présenté au parquet du tribunal judiciaire de Lyon le 31 octobre, ils ont été mis en examen et tous les trois placés en détention provisoire en attente de leur procès.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut