Lyon : bus TCL 47 jusqu'à l'aéroport, bonne alternative à Rhônexpress ?

Depuis le 2 septembre, la ligne de bus TCL 47 va jusqu'à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry pour le prix d'un ticket à 1,90 euro, ou grâce à sa carte d'abonnement. S'agit-il d'un bon plan, d'une bonne alternative à Rhônexpress dont le trajet est facturé 16,30 euros ? Verdict des premiers tests.

Le monopole Rhônexpress est terminé. Depuis le 2 septembre, les bus TCL vont jusqu'à l'aéroport de Lyon suite à une décision du tribunal administratif (lire ici). Dès lundi, les premiers voyageurs ont ainsi pu prendre place dans l'un des bus de la ligne 47 circulant au biogaz.

Cette dernière part de l'arrêt de tramway T3 Meyzieu, puis passe par ZI du Mariage, L’odyssée, La Gaieté, Vallon, Place de la Valla, Pusignan Mairie, Moifond, ZI Satolas Green, Gutenberg, aéroport Lyon-Saint-Exupéry gare routière (à 5 minutes à pied de la gare TGV,  aéroport Saint-Exupéry Air parc, aéroport Saint-Exupéry rond point ouest, Les Marches du Rhône, pour enfin terminer à Saint-Laurent de Mure Maréchal Juin.

Les horaires de fonctionnement sont larges, avec un premier bus à 5h55 depuis le tram T3 et le dernier à 23h25. Un bus part toutes les 30 minutes.

Le bon plan pour payer le plus petit prix...

Lundi, plusieurs voyageurs ont pu tester la ligne, se confiant à Lyon Capitale sur leur expérience à l'image de Ben : "Je préfère mille fois partir 30 min avant de chez moi et rien payer de plus comme je suis déjà abonné TCL". En effet, la ligne fait partie du réseau classique de l'agglomération de Lyon et il est possible d'accéder au bus 47 grâce à son abonnement ou un simple ticket de transport.

Dès lors, il s'agit clairement du bon plan pour payer le plus petit prix pour se rendre à l'aéroport de Saint-Exupéry depuis Lyon. Le trajet Rhônexpress est à 16,30 euros. Pour un taxi ou un VTC, il faut mettre plus de 50 euros en journée, pour BlablaCar ou le covoiturage, il faut payer entre 5 et 10 euros. Enfin, ceux qui veulent conduire peuvent prendre des voitures Bluely, avec là encore un trajet autour de 10 euros.

Les bus utilisés sur la ligne 47 sont également confortables comme le souligne Ben, mais aussi Emma qui a fait partie des premiers voyageurs de la journée : "On est bien installé, il n’y avait quasiment personne avec moi dans le bus, par contre en heure de pointe, j'ai peur que ça devienne difficile, notamment avec des grosses valises".

...à condition de faire des sacrifices

Imbattable en matière de prix, la ligne 47 nécessite pourtant quelques sacrifices. En effet, les bus sont faits pour le transport de voyageurs, mais l'espace pour ranger ses valises est inexistant dans le véhicule. "Je l'ai mise à côté de moi sur un autre siège, confie Emma, mais je sais déjà que ça ne sera pas toujours possible". 

Autre concession importante, un bus part toutes les 30 minutes, contre 15 minutes pour Rhônexpress, mieux vaut donc ne pas rater son 47. "Quand je suis arrivé à l'arrêt de tram, le bus était sur le départ", témoigne Ben. Autre voyageur de ce lundi, Luc avait pris les devants : "Je suis arrivé 20 minutes en avance, j'avais peur d'un retard sur la ligne de tramway ou dans le métro. Ça n'a pas été le cas. En tout j'ai mis autour de 1h20 de la Part-Dieu à l'aéroport avec ces 20 minutes au milieu. Pour 1,90 euro le trajet, je ne vais pas me plaindre".

C'est l'autre sacrifice à faire. Quand Rhônexpress permet de relier la Part-Dieu à l'aéroport en 30 minutes, il faut 50 minutes à 1 heure via le tramway T3 puis la ligne 47 avec une correspondance au milieu. Par ailleurs, le calculateur de trajet du site TCL ne propose pas encore la ligne 47, mais juste... Rhônexpress.

Une alternative, pas une concurrence à Rhônexpress

La ligne 47 est donc une excellente alternative à la navette, mais peut difficilement être considérée comme une forme de concurrence. Les deux transports en commun jouent sur des tableaux tellement éloignés qu'ils ne s'adressent clairement pas au même public. Rhônexpress offre la rapidité et le confort pour ses bagages, quand la ligne de bus 47 propose le prix le plus bas.

Interrogé par Lyon Capitale, Ben confie "Je n'aurai jamais pris Rhônexpress, mais j'aurai choisi de faire du stop". Constat proche pour Emma : "J'aurai demandé à un proche de me poser ou j'aurai pris un BlaBlaCar. Je ne peux pas mettre plus de 28 euros dans un aller-retour en Rhônexpress. J'ai vu des bons d'achat passer sur Internet ou qu'on pouvait payer moins cher en anticipant, mais ça reste hors budget pour moi". De son côté Luc confie "Je ne me suis pas posé la question, je voulais prendre le bus, mais je pense que les plus grands gagnants seront les salariés de l'aéroport ou ceux travaillant à proximité".

En attendant la vraie concurrence

Une vraie concurrence à Rhônexpress devrait arriver d'ici la fin de l'année, selon les souhaits du Sytral qui renégocie actuellement la concession de la navette avec l'aide de la métropole. L'autorité régulatrice espère l'arrivée de lignes de cars directes entre Lyon et l'aéroport avec un billet autour de 8 euros. Ces dernières devraient proposer des espaces pour les bagages, même si le trajet pourrait toujours tourner autour de 50 minutes, bref une version moderne des Satobus qu'ont pu connaître les Lyonnais avant l'arrivée de Rhônexpress. En attendant, la ligne 47 est un très bon plan pour aller à l'aéroport, à condition de savoir quelles sont les concessions à accepter.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut